Diane 35: le laboratoire Bayer "prend acte avec surprise" de la décision de suspensionDans un communiqué publié mercredi, le laboratoire Bayer Santé a pris acte « avec surprise » de la décision des autorités de santé françaises (ANSM) de suspendre l’autorisation de mise sur le marché du médicament Diane 35. De son côté, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a appelé les femmes qui prennent le traitement comme contraceptif à « ne pas céder à la panique » et à ne pas interrompre brutalement leur traitement.

Le laboratoire indique en effet, qu’à sa « connaissance, il n’existe pas de nouvelles preuves scientifiques susceptibles de conduire à une modification de l’évaluation bénéfice/risque positive de Diane 35 ».

Bayer indique également que le « Diane 35 est commercialisé dans 116 pays depuis plus de 25 ans pour le traitement de l’acné chez la femme. Il n’a jamais fait l’objet de retrait d’autorisation de mise sur le marché pour des raisons de sécurité ».

« Diane 35 fait l’objet d’une surveillance régulière, dans le respect des règles de pharmacovigilance en vigueur. Les résultats de ces évaluations ont été transmis de manière régulière aux autorités de santé françaises. L’évaluation bénéfice/risque a toujours été jugée positive depuis sa mise sur le marché », poursuit la société.

« En France, Diane 35 dispose d’une autorisation de mise sur le marché depuis 1987. L’autorisation de mise sur le marché française mentionne clairement l’indication du produit pour l’acné ainsi que ses potentiels effets indésirables et contre-indications. Bayer Santé a toujours communiqué ces informations aux professionnels de santé et aux patientes conformément à la règlementation », souligne enfin le laboratoire.

Marisol Touraine appelle les femmes à « ne pas paniquer »

La Ministre des Affaires sociales et de la Santé, qui a pris acte de la décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) concernant la spécialité Diane 35, a appelé les femmes qui prennent le traitement comme contraceptif à « ne pas céder à la panique » et de ne pas interrompre brutalement leur traitement.

« Elles doivent revoir leur médecin, qui envisagera avec elles le mode de contraception le plus adapté ou le traitement contre d’acné qui leur convient », a indiqué Marisol Touraine lors d’une visite de la plateforme téléphonique du numéro vert mis en place suite à la polémique sur les pilules de 3e et 4e générations.

Ce numéro vert gratuit a été mis en place pour informer les femmes sur les pilules contraceptives. Des questions sur Diane 35 peuvent y être posées. Les réponses sont apportées par la cinquantaine d’opérateurs, formés et encadrés par trois sages-femmes et un médecin.

Le numéro vert a déjà reçu en 6 jours environ 6 000 appels, soit près de 1 000 appels par jour.

N° vert sur les pilules (gratuit) : 0800 636 636, du lundi au samedi (9h-20h)

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Médicaments sur internet : un faux site du laborat... L'agence AFP rapporte que le ministère de la Santé a transmis à la justice des informations concernant un faux site internet du laboratoire pharmaceut...
Rappel de lots de Fungizone, un médicament antimyc... Le laboratoire Bristol-Myers Squibb (BMS) procède au rappel d’un lot de flacons de Fungizone 10%, suspension buvable, en raison de la présence de morc...
L’agence du médicament va suspendre les vent... L’agence du médicament (ANSM) va engager une procédure de suspension de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de Diane 35 et de ses génériques. L...
Le Mediator breveté comme coupe-faim dès 1967 Les laboratoires Servier ont démenti ce mercredi avoir su depuis plus de 40 ans que le Mediator, présenté comme un antidiabétique, était avant tout un...
Migraine : une nouvelle application Iphone pour su... Date, heure, intensité, facteurs déclenchants, troubles associés… Le laboratoire AstraZeneca vient de mettre à disposition des personnes souffrant de ...
Diane 35: levée prochaine de la suspension en Fran... A la suite de la décision de la Commission européenne de restreindre la prescription de Diane 35 et de ses génériques uniquement au traitement de seco...
Protelos: un nouveau scandale pour le laboratoire ... Selon le quotidien Libération qui cite ce mercredi un rapport réalisé par l’Afssaps, le laboratoire pharmaceutique Servier aurait dissimulé aux autori...
Diane 35 suspendue à compter du 21 mai 2013 L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de suspendre l’Autorisation de mise sur le marché de Diane 35 et...
L’agence du médicament annonce le retrait de... Suite aux deux nouveaux signalements de pharmacovigilance (un décès et un cas grave), l'agence de médicament (ANSM) a décidé lundi, en accord avec le ...
Le nouveau vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon / Hexa... Le laboratoire Sanofi Pasteur a annoncé lundi que la Commission européenne a approuvé le vaccin pédiatrique 6- en-1 Hexyon TM /Hexacima ® (vaccin DTCa...
Soins bébé : rappel de lots d’Eosine 2% Cooper pou... Le laboratoire Cooper procède au rappel de 7 lots de flacons de solution asséchante Eosine 2% Cooper, destinée au soin du cordon ombilical et du siège...
Médicament: le laboratoire Roche ne livre plus cer... La crise grecque frappe aussi les hôpitaux. La presse économique rapporte ce lundi que le laboratoire pharmaceutique suisse Roche a décidé de suspendr...
Acné : Diane 35 et ses génériques de retour sur le... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé que Diane 35 et ses génériques, médicaments indiqués dans le tr...
Téléthon : portes ouvertes sur l’AFM 95 200 117 euros : c’est le résultat final de la 23ème édition du Téléthon organisée les 4 et 5 décembre derniers par l’AFM. A l'occasion de l'annonce...
Diane 35 et ses génériques : l’agence frança... Le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'Agence européenne du médicament a conclu que le rapport bénéfice/r...
La pilule anti-obésité Alli® n’est plus comm... La pilule anti-obésité Alli® n'est plus commercialisée en France depuis 2012. Passé jusqu'alors inaperçu, cet arrêt a été révélé vendredi par la revue...