24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Détecteurs de fumée : bientôt obligatoires dans tous les logements

La loi imposant l’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements a été adoptée le 13 janvier. D’ici 2015, toutes les maisons, tous les appartements devront être équipés.

Un incendie toutes les deux minutes, plus de 10.000 blessés et 800 morts par an en France. La majorité des accidents a lieu la nuit et est du à des fumées toxiques.

La prévention par la mise en place de détecteurs constitue par conséquent une parade très efficace. Le risque de mortalité est réduit de moitié dans les pays où le taux d’équipement dépasse 80 %. Or en France, il est actuellement de 2 %.

Une loi est en cours d’adoption définitive afin de rendre l’installation de détecteurs de fumée normalisés obligatoire dans tous les logements d’habitation.

Des détecteurs à installer dans tous les foyers d’ici cinq ans

L’installation de détecteurs concerne tous les logements, les résidences principales comme les résidences secondaires, les logements privés ou publics, qu’ils soient neufs ou anciens. Ce texte devrait être publié très prochainement au Journal officiel. Les détecteurs de fumée devront alors être installés dans tous les foyers dans les cinq ans après sa publication et de celle des décrets d’application.

Une obligation à la charge du propriétaire ou du locataire ?

C’est l’occupant du logement, aussi bien propriétaire occupant que locataire, qui devra y installer au moins un détecteur de fumée normalisé. Ensuite, il devra veiller à l’entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif. En revanche, c’est au propriétaire-bailleur de prendre en charge l’installation et l’entretien des détecteurs dans les logements loués en meublé, en saisonnier, ou encore comme logement de fonction. Un décret viendra préciser les conditions de cette obligation du propriétaire non occupant, en fonction de la durée du bail et du type de location.

Les parties communes des immeubles sont également concernées, et les mesures à prendre par les copropriétaires seront également fixées par décret.

Une prime d’assurance à la baisse

Une fois équipé du dispositif, l’occupant du logement devra informer son assureur. Celui-ci pourra appliquer une minoration de la prime prévue si l’assuré a installé le dispositif légal. En revanche, s’il n’a pas déclaré à son assureur qu’il l’avait installé, ou s’il n’a pas équipé son logement, l’assureur pourra lui appliquer une franchise qui peut s’avérer conséquente (5.000 € au maximum) si un incendie cause des dégâts dans un logement. Cependant, en cas d’incendie, l’assureur ne pourra pas refuser d’indemniser l’assuré sous prétexte que celui-ci n’a pas respecté toutes ses obligations.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 février 2010