Deux textes visant à prévenir les troubles du comportement alimentaire et en particulier l’anorexie, notamment chez les jeunes, viennent d’être publiés au Journal Officiel. L’objectif est également de protéger la santé d’une catégorie de la population particulièrement touchée par ce risque : les mannequins. 
 
Le premier rend obligatoire la présence de la mention « photographie retouchée » sur les messages publicitaires ou promotionnels présentant des images affinées ou épaissies de la silhouette des mannequins ; le second conditionne l’activité de mannequin à la délivrance d’un certificat médical.
 
« L’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d’autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé », indique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Dès le 1er octobre 2017, il sera donc obligatoire d’accompagner les photographies à usage commercial de la mention « photographie retouchée » lorsque l’apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d’image, pour affiner ou épaissir leur silhouette.

L’exercice de l’activité de mannequin sera par ailleurs conditionné à une évaluation de l’état de santé global de la personne, notamment au regard de son indice de masse corporelle (IMC). La définition de l’indice de masse corporelle pris en compte est celle fixée par l’Organisation mondiale de la santé dans sa classification internationale de la maigreur, du surpoids et de l’obésité pour les adultes. Sous la responsabilité de la médecine du travail, les médecins pourront ainsi délivrer aux mannequins un certificat médical d’une durée de validité de deux ans (sauf exceptions) attestant que leur état de santé est compatible avec l’exercice de leur métier.

Pour les mannequins âgés de moins de 16 ans, c’est au cours de visites médicales de contrôle que la vérification de l’IMC sera effectuée. Les références françaises signant l’entrée dans la dénutrition sont bien connues des pédiatres et des médecins généralistes. Elles s’évaluent au regard des courbes de croissance déjà inscrites dans le carnet de santé des enfants. Des exigences identiques sont posées vis à vis des mannequins travaillant dans l’Union européenne ou l’espace économique européen.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Peindre l’anorexie pour mieux la guérir Souad Gojif, qui souffre de troubles du comportement alimentaire, ne supporte plus les odeurs d’épices et de cuisine. Sauf quand elle peint. Découvrez...
Anorexie mentale: l’Intérêt de la thérapie f... L'anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui affecte 0,5 à 1 % des adolescentes. Les jeunes ne parviennent plus à s'alimenter nor...
Enfants-adolescents: les troubles psychiatriques e... Médecins scolaires pas assez nombreux, nombre de lits en nette régression, carences de dépistage… Le Conseil économique, social et environnemental dre...
Livre : ados en vrille, mères en vrac En vrille. Les ados le sont devant nos yeux lorsqu’ils titubent et balbutient, ivres d’alcool et de drogue, ou qu’ils "pètent les plombs" sans raison,...
Anorexie infantile : un nombre alarmant de cas che... L’anorexie toucherait de plus en plus d'enfants au Royaume Uni. C’est le constat alarmant d’experts britanniques dont l’enquête révèle qu’une centaine...
Addictions : il n’y a pas que l’alcool ou la drogu... Simplement « accro » ? Plus ? Dans votre entourage, quelqu’un est-il victime d’une ou plusieurs addictions comportementales ? Il ne s’agit pas des ...
Conséquences d’un trouble alimentaire sur les dent... L’état de nos dents n’est pas seulement conditionné par une bonne hygiène dentaire. Il l’est également par le comportement alimentaire que nous observ...
Addictions comportementales : achats compulsifs, b... Simplement « accro » ? Plus ? Dans votre entourage, quelqu’un est-il victime d’une ou plusieurs addictions comportementales ? Il ne s’agit pas des ...
Addictions comportementales : du jeu pathologique ... Simplement « accro » ? Plus ? Dans votre entourage, quelqu’un est-il victime d’une ou plusieurs addictions comportementales ? Il ne s’agit pas des tox...