24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Des conditions météo qui favorisent la mauvaise qualité de l’air

Les conditions météorologiques anticycloniques actuelles favorisent l’accumulation des particules au sol en raison du refroidissement de l’air à la surface du sol et de l’absence de vents, prévient le ministère de l’écologie.  Attention aux  personnes sensibles (déficients respiratoires et cardio vasculaires, enfants en bas âge, personnes âgées).

Cette situation devrait perdurer plusieurs jours, et probablement même s’intensifier sur une bonne partie du quart nord-est du pays, selon les prévisions nationales et locales.

Les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) ont relevé des concentrations de particules PM10 dans l’air supérieures à 50 µg/m3 (microgramme par mètre cube) dans les régions Bourgogne, Centre et Lorraine et supérieures à 80 µg/m3 dans les régions Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes .

 Les particules sont émises principalement par les systèmes de chauffage, des transports… Les concentrations sont importantes et les niveaux ont atteint le seuil d’information du public avec diffusion de consignes de protection sanitaire et de réduction des émissions de polluants.

La mauvaise qualité de l’air due aux particules peut favoriser l’émergence de symptômes non spécifiques à court terme – tels que des manifestations allergiques ou de l’asthme, et contribuer à des effets à long terme notamment sur les personnes sensibles (déficients respiratoires et cardio vasculaires, enfants en bas âge, personnes âgées).

Dans les régions concernées, il est demandé :
• de ne pas utiliser les cheminées à bois (sauf en cas de chauffage principal),
• de limiter l’usage des véhicules automobiles, notamment les véhicules diesel non équipés de filtres à particules,
• de réduire les vitesses sur les voies rapides et autoroutes.

Source : Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 novembre 2011