Selon une étude menée par une équipe de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), les enfants qui ont des apports faibles en graisse avant l’âge de deux ans ont un risque accru de développer un surpoids à l’âge adulte, lorsque les apports en lipides seront plus élevés.

En effet, les lipides sont accusés de tous les maux : souvent présents en trop grandes quantités dans l’alimentation quotidienne, ils sont responsables d’obésité ou encore de diabète de type 2. Si cette image est en partie justifiée à l’âge adulte, la restriction des graisses ne doit pas s’appliquer aux jeunes enfants, ont constaté les scientifiques.

Des enfants suivis pendant vingt ans

grignotage ©24Hsante.comPour cela, les chercheurs ont suivi jusqu’à l’âge adulte une cohorte d’enfants nés entre 1984 et 1985. Ils ont relevé leurs apports nutritionnels aux âges de 10 mois et deux ans, puis tous les deux ans jusqu’à 20 ans. A 20 ans, le poids, la graisse sous cutanée (plis cutanés), la composition corporelle (mesurée par impédance) et le taux de leptine des participants ont été mesurés. Après avoir tenu compte de critères susceptibles de biaiser les résultats (catégorie socio-professionnelle, poids de la allaitement maternel…), les auteurs ont relevé des associations significatives entre l’alimentation des participants au début de leur vie et le résultat de plusieurs des mesures réalisées lorsqu’ils avaient atteints l’âge de 20 ans : ainsi, la masse grasse était plus importante au niveau abdominal chez les personnes ayant eu de faibles apports en lipides au début de la vie. De même, leurs taux de leptine étaient plus importants, suggérant une résistance à cette hormone, caractéristique des personnes obèses.

Des apports insuffisants chez les jeunes enfants

« Ces résultats ne sont pas surprenants. Au cours de cette période précoce, l’organisme s’adapte pour prévoir l’environnement à venir. En cas de régime pauvre en lipides, le métabolisme sera programmé pour faire face aux déficits et ne sera pas préparé à faire face à des apports élevés en lipides ultérieurement » explique Marie-Françoise Rolland-Cachera, co-auteur des travaux. « De fait, l’épidémie d’obésité qui a débuté depuis quelques dizaines d’années dans de nombreux pays a eu lieu parallèlement à une baisse des apports en lipides chez l’enfant, atteignant des niveaux particulièrement faibles chez les jeunes enfants » illustre-t-elle.

Paradoxalement, c’est en espérant préserver les enfants du risque d’obésité, que les apports en lipides ont été restreints ces dernières années, notamment via l’usage de laitages allégés en graisses et d’apports réduits en lipides d’assaisonnement. Dans le cadre de la cohorte étudiée, 36 % des enfants âgés de 10 mois consommaient par exemple du lait de vache demi-écrémé. A l’âge de deux ans, ils étaient 67 %. « Avec ces habitudes de consommation, les apports en lipides ne dépassaient pas les 30 % des apports quotidiens chez un grand nombre de jeunes enfants, alors que selon les recommandations officielles comme celles de la FAO (Food and Agriculture Organization), ils doivent être d’au moins 50 % jusqu’à 6 mois et décroître progressivement jusqu’à 35 % à l’âge de deux ans. On peut rappeler par ailleurs que le lait maternel contient environ 55 % de lipides » précise la chercheuse.

Inverser la tendance

Ces travaux invitent donc à revoir le mode de consommation actuel. « Ces dernières années, la tendance repose sur des apports assez faibles en lipides au cours des premières années de vie et qui augmentent ensuite. Il faut faire exactement l’inverse ! Ne pas restreindre les lipides chez les jeunes enfants, conformément aux recommandations officielles, puis diminuer progressivement les apports qui doivent être adaptés aux besoins à chaque âge de la vie » conclut Marie Françoise Rolland-Cachera.

Source : Inserm – Visuel : ©24Hsante.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Se baigner sans danger : les bons réflexes L’Inpes diffuse une brochure pour informer parents et enfants des gestes à adopter pour se baigner et pratiquer une activité nautique en toute sécurit...
Troubles du comportement chez les enfants: la préc... Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, les enfants issus de familles, qui ont un accès limité et irrégulier à une nourriture saine et é...
Cancers pédiatriques : un essai qui vise à doubler... Financé par l’Institut national du cancer, l’association Imagine for Margo et promu par Gustave Roussy, l’essai européen AcSé-ESMART a été officiellem...
Hormone de croissance chez l’enfant: la HAS ... La Haute Autorité de Santé (HAS) a réévalué les traitements par l'hormone de croissance prescrits aux enfants non déficitaires. La HAS, au regard de l...
Attention aux risques d’ingestion de piles bouton ... Alors que les fêtes de fin d'année approchent et que des cas d’intoxication de jeunes enfants par ingestion de piles boutons ont été signalés par les ...
Des lunettes de soleil offertes dans les écoles pr... Pour la 7ème année consécutive, l’enseigne Optical Center organise, à travers sa Fondation, une campagne de sensibilisation à la protection des yeux d...
Un accès à la santé renforcé pour les enfants de 0... Pour rendre effective la visite médicale de tous les enfants avant l’âge de six ans, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Jean- Mic...
Procréation médicalement assistée : des risques ac... Selon une vaste étude menée dans 33 établissements hospitaliers français entre 2003 et 2007, soit sur plus de 15.000 naissances, les bébés nés par pro...
Le nouveau vaccin pédiatrique 6-en-1 Hexyon / Hexa... Le laboratoire Sanofi Pasteur a annoncé lundi que la Commission européenne a approuvé le vaccin pédiatrique 6- en-1 Hexyon TM /Hexacima ® (vaccin DTCa...
Toujours 2 enfants sur 3 mal attachés en voiture 20 ans après l'entrée en vigueur de l'obligation d'attacher les enfants en voiture, 2 enfants sur 3 sont toujours mal ou pas attachés. C'est le résult...
Des idées pour des goûters gourmands et équilibrés... Après l’école, le goûter est un moment de détente qui permet aux enfants de reprendre des forces pour tenir jusqu’au soir et ne pas grignoter avant le...
La composition nutritionnelle de 1440 aliments mis... Combien de calories contient une pomme ? Quelle est la teneur en protéines d’un yaourt ? Quel fruit est le plus riche en vitamine C ? L’orange ou le c...
Diarrhée chez les petits enfants: comment éviter l... Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’incidence des gastroentérites aiguës augmente bien que le seuil épidémique ne soit pas encore atteint. ...
Journée Mondiale contre la Pneumonie, le 12 novemb... La journée mondiale contre la pneumonie se déroule le mardi 12 novembre 2013. La pneumonie est la maladie qui tue le plus d’enfants âgés de moins de 5...
Armoire à pharmacie : pour qui, pour quoi, jusqu’à... Les  7 règles d’or relatives à l’armoire à pharmacie et aux médicaments que vous conservez dans votre maison. Source : www.leem.org
La cigarette interdite dans les aires de jeux  Les aires de jeux pour enfants sont désormais sans tabac. En effet, le décret interdisant le tabac dans les aires collectives de jeux pour enfants a ...