Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les troubles mentaux courants sont en recrudescence dans le monde entier. Entre 1990 et 2013, le nombre de personnes souffrant de dépression et/ou d’anxiété a augmenté de près de 50%, passant de 416 millions à 615 millions.

En effet, « les situations d’urgence humanitaire et les conflits en cours accroissent les besoins d’étendre les options thérapeutiques », rappelle l’OMS. Selon ses estimations, dans les situations d’urgence jusqu’à 1 personne sur 5 souffre de dépression ou d’anxiété. Ainsi, près de 10% de la population mondiale est affectée et les troubles mentaux représentent 30% de la charge de morbidité mondiale non létale.

Selon une nouvelle étude dirigée par l’OMS, la dépression et les troubles de l’anxiété coûtent à l’économie mondiale 1000 milliards de dollars (US $) par an. Une question qui a été débattue à Washington dans le cadre de rencontres organisées par la Banque mondiale et l’OMS. En effet, l’étude, publiée dans The Lancet Psychiatry, donne de puissants arguments pour investir Dépression, anxiété... le nombre ce cas progresse dans le mondedavantage dans les services de santé mentale dans tous les pays, quels que soient les niveaux de revenu.

La nouvelle étude a calculé les coûts des traitements et les résultats sanitaires dans 36 pays à revenu faible, intermédiaire ou élevé pour les 15 années de 2016 à 2030. Selon les estimations, les coûts du développement des traitements, principalement le conseil psychosocial et la prescription de médicaments antidépresseurs se montent à 147 milliards de dollars (US $). Les retours sur cet investissement dépassent cependant de loin ces dépenses. Une progression de 5% de la participation et de la productivité de la main-d’œuvre rapporterait 399 milliards de dollars (US $) et l’amélioration de la santé aurait aussi un rendement de 310 milliards.

Pourtant, les investissements actuels dans les services de santé mentale sont bien inférieurs à ce qui est nécessaire. Selon l’enquête de l’Atlas de la Santé mentale 2014 de l’OMS, les gouvernements dépensent en moyenne 3 % de leur budget pour la santé dans ce domaine, cette part allant de 1 % dans les pays à faible revenu à 5 % dans les pays à haut revenu.

Source : OMS

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Enfants-adolescents: les troubles psychiatriques e... Médecins scolaires pas assez nombreux, nombre de lits en nette régression, carences de dépistage… Le Conseil économique, social et environnemental dre...
Dépression : l’appli « Happli Day » recompen... L’application Smartphone « Happli Day » a été récompensée par le « trophée de la Santé Mobile 2014 » de la meilleure application à destination des pat...
Dépression: les liens entre environnement, psychol... Les troubles tels que l'anxiété ou la dépression ont des causes à la fois psychologiques et environnementales, ainsi qu'une composante génétique. Tout...
Psychiatrie : le CHU de Marseille expérimente le s... Violence, tentative de suicide, crise familiale... Le pôle universitaire de psychiatrie de l'AP-HM lance une expérience de prise en charge à domicile ...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
Le classement des régions les plus dépressives de ... Une étude du cabinet d'études IMS Health, qui a comparé la consommation des médicaments antidépresseurs en 2013, a permis de réaliser une carte des ré...
Dépression : 8ème Journée Européenne le 19 octobre... L’association France-Dépression et ses partenaires, organisent la 8ème Journée Européenne de la Dépression. Ce rendez-vous annuel réalisé avec le sout...
Dépression de l’adolescent : des recommandations p... Alors qu'on estime que près de 8 % des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient d’une dépression, la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publie...
Troubles psychiques : 9 000 appels traités en 2013... Selon l’association Unafam, le nombre d’appels reçus par son service téléphonique Ecoute-famille, destiné aux proches des personnes souffrant d’un tro...
40% des Français s’interrogent sur la santé ... 4 Français sur 10 avouent s’être posés des questions sur la santé mentale d’un proche. C'est le résultat d'une enquête Ipsos-FondaMental-Klesia. Les F...
Pas de lien entre dépression et risque de cancer Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, qui ont exploré les liens entre dépression et survenue d’un cancer, il n'y aurait aucune associa...
Troubles du sommeil: une journée pour les dépister... Pour sa 10ème édition, la Journée du Sommeil (19 mars 2010) a retenu le thème: "Quand le sommeil prend de l’âge" avec la publication d’une enquête nat...
Le tabagisme pourrait aggraver la dépression chez ... Même si les adolescents s’allument parfois une cigarette en guise de traitement pour les coups de cafard, des scientifiques de l’Université de Montréa...
Dépression : 31% des 25-34 ans déclarent en souffr... 31% des 25-34 ans déclarent souffrir de dépression. C'est l'un des enseignements qui ressort du Baromètre de la Santé des Français d’AXA Prévention. ...
Dépression : une application mobile pour en parler... L'appli mobile "Parlons-en" a été développée par le laboratoire Lilly. Son objectif : Cette servir d'outil de réflexion quant à la manière dont la dép...
Burn out : 3 millions de Français au bord de la cr... Selon une étude du cabinet Technologia, plus de 3 millions de personnes seraient confrontées à un risque élevé de Burn out. Une étude qui sert de base...