Selon le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), le moustique-tigre s’est installé dans 18 départements français, favorisant le risque de contamination au chikungunya et à la dengue.

Selon l’InVS, ces deux maladies « sont en forte expansion ». En 2014, en France métropolitaine, 489 cas de chikungunya et 201 cas de dengue ont fait l’objet d’une d’une déclaration obligatoire.

Originaire d’Asie du Sud-est, le moustique Aedes albopictus ou moustique tigre, vecteur de la dengue et du chikungunya, est présent en France métropolitaine depuis 2004. Aujourd’hui, il est présent dans plusieurs régions françaises. Sa présence a été notifiée dans 18 départements du sud de la France et dans huit autres du Nord et de l’Ouest.

« Avec l’intense circulation internationale des personnes et l’implantation croissante d’Aedes albopictus en zone tempérée, le risque de dengue et de chikungunya est maintenant globalisé et ne fera que croître avec la progression de l’implantation du moustique tigre » souligne le docteur Jean-Claude Desenclos, directeur scientifique à l’InVS.

Depuis 2006, un  plan anti dissémination est déclenché entre mai et novembre à chaque signalement de cas positif  par les professionnels de santé. Les autorités sanitaires envoient des épidémiologistes au domicile des malades pour repérer d’éventuelles contaminations, sensibiliser le voisinage et lancer des opérations de démoustication dans un rayon de 150 à 200 mètres en détruisant autour et dans leur habitat toutes les sources d’eau stagnantes, gîtes potentiels de reproduction des moustiques.

Dengue, chikungunya : quels sont les symptômes ?

La dengue et le chikungunya sont des maladies dues à des virus qui se transmettent d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique tigré (Aedes aegypti dans les Antilles).

Le chikungunya se manifeste en moyenne 4 à 7 jours après la piqûre infectante, par l’apparition soudaine d’une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C) associée à des courbatures ou des douleurs articulaires qui peuvent persister plusieurs semaines.

La maladie, d’évolution spontanée le plus souvent favorable, peut dans certains cas entraîner une fatigue prolongée et des douleurs articulaires persistantes parfois invalidantes.

Il n’existe ni traitement curatif spécifique, ni vaccin. L’usage de l’acide salicylique (aspirine) est contre indiqué.

Si vous ressentez les symptômes suivants sur place ou au retour de voyage : fièvre brutale, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête, consultez rapidement un médecin.

Poursuivez les mesures de protection pour éviter de vous faire piquer, et ainsi empêcher la transmission de la maladie à votre entourage.

Pour plus de renseignements : le dossier chikungunya sur le site du ministère de la santé

Source : InVS

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Journée mondiale de la Santé, le 7 avril 2014 Moustiques, mouches, tiques, ou encore gastéropodes véhiculent des maladies dîtes "à transmission vectorielle". Avec pour slogan, «Petits mais dangere...
Dengue et Chikungunya aux Antilles : les recommand... Si avez décidé de partir aux Antilles pour les fêtes, prévoyez le nécessaire pour vous protéger des piqures de moustiques. En effet, les Antilles sont...
La panoplie anti-moustique : des produits bio pour... De l’enfant à l’adulte, du bébé à la femme enceinte, vous trouverez forcément le produit anti-moustique adapté à votre cas cette année. Des lotions, d...
Moustique tigre : début de la surveillance estival... Les autorités sanitaires ont activé le 1er mai dernier le dispositif de lutte contre Aedes Albopictus (dit moustique tigre) et de surveillance des arb...
Epidémie de dengue dans les Antilles françaises L’épidémie de dengue dans les Antilles françaises reste très active avec une progression du nombre de personnes concernées au cours de la première qui...
Chikungunya : un vaccin expérimental donne des rés... Un vaccin contre le chikungunya, développé dans le cadre d'une collaboration de R&D entre l'Institut Pasteur et Themis, une société de biotechnolo...
Moustique tigre: le dispositif de surveillance rep... Le dispositif de lutte contre la dissémination du moustique "Aedes albopictus" en France démarre le 1er mai. Ce dernier communément appelé « moustique...
La dengue : ce qu’il faut savoir et comment se pro... La dengue est une maladie infectieuse présente dans toutes les régions tropicales. Elle est transmise par la piqûre d’un moustique diurne du genre Aed...
Chikungunya: premier cas autochtone en métropole Transmise par un moustique, le Chikungunya - la maladie qui touche habituellement les zones tropicales  - vient d'être détectée chez une petite fille ...
Risque de dengue et de chikungunya : les particuli... Pour éviter une épidémie de dengue ou de chinkungunya dans le Sud de la France, les autorités sanitaires réitèrent leur plan "anti-moustique". L'été d...
Dengue : bientôt un vaccin français efficace ? La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, s'est réjouie lundi des résultats positifs de l’essai clinique sur le candidat vac...
Vers un traitement contre la dengue ? Deux familles de récepteurs cellulaires jouant un rôle important dans l’entrée du virus de la dengue dans les cellules humaines viennent d’être identi...
Epidémie de dengue aussi à Tahiti ! La dengue continue de sévir dans les DOM-TOM. Après l'épidémie en Guyane, c'est au tour de Tahiti, en Polynésie française d'être touchée par une épidé...
Alerte aux moustiques tigres à Paris Des opérations de démoustication et de surveillance ont été organisées au Parc Floral à Paris et dans le Val-de-Marne suite à la détection de la prése...
Chikungunya : le retour ? Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie qui est implanté depuis de nombreuses années dans certains départements français d’outre-mer, nota...
Puces, tiques et moustiques : une application qui ... Zika, dengue, Chikungunya, maladie de Lyme pour l'Homme, piroplasmose, ehrlichiose, anaplasmoses, dirofilariose, leishmaniose pour nos compagnons... F...