24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Contrefaçon de médicaments : mises en garde de l’Afssaps

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé publie régulièrement des mises en garde sur les produits illicites qui peuvent se présenter sous diverses formes :

– Les produits contrefaits : contrefaçon de médicament, de dispositif médical, toute imitation de produits de santé autorisés…
– Les autres produits falsifiés : produits frauduleux répondant à la définition du médicament de par leur composition ou de par leur présentation, vendus sur Internet ou dans des points de vente physique au détail, sans mentionner qu’il s’agit de médicament
– Les spécialités pharmaceutiques (princeps ou génériques) vendues dans un circuit illégal (Internet) dont la qualité et l’authenticité ne peuvent être garanties

L’utilisation de ces produits peut nuire gravement à la santé. 


 Médicaments contrefaits
Des cas de contrefaçons de médicaments dans le circuit licite de distribution ont été identifiés récemment dans des pays de l’Union européenne : Royaume-Uni, Pays-Bas et République tchèque. 
Les cas identifiés depuis 2004 concernent notamment les spécialités suivantes : 

– Cialis® (traitement du dysfonctionnement érectile) identifié au Royaume-Uni et aux Pays-Bas en 2004
– Reductil® (médicament anorexigène) identifié au Royaume-Uni en 2004
Lipitor® (médicament hypocholestérolémiant) identifié au Royaume-Uni en 2005 et 2006
Spiropent® (antiasthmatique) identifié en République Tchèque en 2006
Plavix® (antiagrégant plaquettaire) identifié au Royaume-Uni en 2007, l’analyse des produits contrefaisants a révélé un sous-dosage en principe actif, voire une absence de principe actif

Rappel de saisies douanières de faux Viagra en France :
360.000 cachets saisis par les douanes de Roissy, désignés sous le nom de : Kamagra ou Peak, en 2006.
49790 boîtes de médicaments contrefaisant la marque Viagra® saisies à l’aéroport de Roissy en 2007.
400000 cachets contrefaisant les marques Viagra et Cialis saisis au Havre en 2008.

 

Produits falsifiés à visée amaigrissante
En France
–  La sibutramine (Sibutral®)
– Mise en garde sur le produit amaigrissant «Venom Hyperdrive 3.0»
– Mise en garde sur les gélules « Best life »

 Produits falsifiés du blanchiment de la peau
Ces produits sont des pommades illicites commercialisées en France et destinées à décolorer la peau. Ils répondent à la définition de médicament car ils contiennent des principes actifs appartenant à la classe des glucocorticoïdes (bétaméthasone, fluocinonide, propionate de clobétasol). Ils peuvent aussi contenir de l’hydroquinone, ce qui en fait des produits cosmétiques illicites. Les produits de blanchiment de la peau font l’objet d’un trafic persistant depuis plusieurs années et génèrent des pathologies dermatologiques pouvant être graves. Exemples de spécialités illicites prélevées sur le territoire national et analysées par la Direction des Laboratoires et des Contrôles de l’Afssaps en 2008 et 2009 :

– Dermovate Cream – (contient du propionate de clobétasol)
– Movate Cream – (contient du propionate de clobétasol)
–  Tenovate Creme Plus – (contient du propionate de clobétasol)
– Fashion Fair Cream – (contient du propionate de clobétasol)
– Lemonvate Cream – (contient du propionate de clobétasol)
– Bétasol Lotion ou Crème – (contient du propionate de clobétasol)
– Dermo-Gel Plus – (contient du fluocinonide)
– Néoprosone Gel Forte – (contient du dipropionate de bétaméthasone)
– L’abidjanaise Gel Fort – (contient du dipropionate de bétaméthasone)
– Epiderm Lotion – (contient du dipropionate de bétaméthasone)
– L’Abidjanaise huile traitante éclaircissante pour le teint – (contient de l’hydroquinone)
– La crème éclaircissante traitante skin light – (contient de l’hydroquinone)
– Huile éclaircissante skin light – (contient de l’hydroquinone)

Source : http://www.afssaps.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 février 2010