24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Contraception : « Trop tôt pour avoir un bébé »

Le Ministère de la Santé et l’Inpes lancent le 8 avril 2010 une nouvelle campagne de communication sur la contraception. Destinée aux adolescents, filles et garçons, cette campagne vise à sensibiliser sur les risques et les conséquences d’une grossesse non désirée survenue trop tôt.

Près d’une femme sur cinq déclare déjà avoir eu recours à l’interruption volontaire de grossesse au cours de sa vie. Cette proportion s’élève à 6,3 % chez les 15-19 ans. Parmi les jeunes filles qui ont eu recours à l’IVG en 2007, 30 % déclaraient ne pas avoir utilisé de contraception dans le mois de survenue de la grossesse.

L’absence de méthode contraceptive concerne tout particulièrement les plus jeunes, les moins diplômées ou encore les femmes au chômage. Ces données mettent en évidence à la fois un problème d’information et d’accès à la contraception mais aussi un problème de reconnaissance sociale de la sexualité de certaines femmes, les jeunes en particulier, qui retardent leur entrée dans une démarche contraceptive efficace.

Un dispositif en direction des 13-19 ans
À travers la mise en scène décalée de garçons « enceintes », la campagne pointe avec humour certaines inégalités entre filles et garçons face à la contraception et plus généralement dans le domaine de la sexualité. Ces inégalités sont d’ailleurs parfois à l’origine d’un mauvais usage de la contraception.

 Vidéos et spots radio renvoient vers une page Internet dédiée intitulée « Trop tôt pour avoir un bébé » sur le site www.choisirsacontraception.fr. Sur cette page, sont présentées les différentes méthodes contraceptives, des solutions pratiques en toutes circonstances et des moyens d’impliquer les garçons…

Source Inpes

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 avril 2010