24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Commerce équitable : comment mieux reconnaitre les produits ?

Hervé Novelli et Chantal Jouanno ont installé, le 22 avril, la Commission nationale pour le commerce équitable. Face à la notoriété grandissante du commerce équitable, les pouvoirs publics mettent en place un cadre législatif et réglementaire. Du 8 au 23 mai se déroulera comme chaque année la Quinzaine du commerce équitable.

Promouvoir les modes de production et de consommation durables et responsables, tel est l’objectif du Gouvernement qui a mis en place la Commission nationale pour le commerce équitable (CNCE). Instance d’échange et d’informations, elle travaillera à promouvoir et soutenir le commerce équitable auprès des consommateurs, des entreprises et des collectivités locales.

Sa première tâche consistera à identifier et labelliser, sur la base d’un cahier des charges exigeant, les organismes commercialisant les produits équitables. En effet, face à la profusion de produits se réclamant de la démarche du commerce équitable, il importe de fournir aux consommateurs une information fiable et plus claire.

Cette démarche de consommation permet « à près de 8 millions de personnes dans le monde (une soixante de pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine) de vivre avec dignité », rappelle le communiqué du ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer.

La Quinzaine du commerce équitable du 8 au 23 mai.
Comme chaque année, les acteurs du commerce équitable s’unissent pour organiser la Quinzaine du commerce équitable. Bon nombre de manifestations et de rencontres (dégustations, animations, expositions) sont prévues dans toute la France du 8 au 23 mai. Plus d’informations sur le site de la Quinzaine du commerce équitable.

Le commerce équitable, qu’est-ce que c’est ?
 (définition de 2001, par le réseau Fine (forum informel regroupant les quatre organisations internationales du commerce équitable : FLO, WFTO, News, Efta)

« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect dans le but de parvenir à une plus grande équité du commerce international. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions d´échanges et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs salariés, en particulier ceux du Sud. Les organisations de commerce équitable (soutenues par les consommateurs) s´engagent à sensibiliser l´opinion publique et à mener campagne pour des changements dans les règles et les pratiques du commerce international conventionnel. »

Les objectifs du commerce équitable
• assurer une juste rémunération du travail des producteurs et artisans les plus défavorisés et de leurs familles, leur permettant de satisfaire leurs besoins élémentaires ;
• garantir le respect des droits fondamentaux des personnes ;
• instaurer des relations durables entre partenaires économiques ;
• favoriser la préservation de l’environnement ;
• proposer aux consommateurs des produits de qualité.

Source : Meedem

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 avril 2010