24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Comment renouveler ses lunettes de vue ? Mode d’emploi

Depuis 2007, la réglementation autorise les opticiens-lunetiers à adapter, dans le cadre d’un renouvellement de verres correcteurs, les prescriptions médicales initiales datant de moins de 3 ans. Cependant, les ophtalmologistes peuvent s’y opposer et les opticiens, dans certaines conditions, peuvent avoir à réorienter la personne vers l’ophtalmologiste avant la délivrance de lunettes. La Haute Autorité de Santé (HAS) donne le mode d’emploi.

La loi* permet aux opticiens-lunetiers, dans le cadre d’un renouvellement, d’adapter les prescriptions médicales initiales de verres correcteurs datant de moins de 3 ans à l’exclusion de celles établies pour les personnes de moins de 16 ans et sauf opposition du médecin.

Vos lunettes ne sont plus à votre vue ?
L’ophtalmologiste peut décider, dans des situations particulières qui nécessitent un suivi ophtalmologique rapproché, de limiter ou de s’opposer au renouvellement avec adaptation des lunettes : troubles sévères de la réfraction, troubles associés à une pathologie ophtalmologique (glaucome, atteintes rétiniennes…) ou générale (diabète, maladies auto-immunes…), prise de médicaments au long cours (corticoïdes par exemple).

L’opticien, quant à lui, doit orienter la personne vers l’ophtalmologiste avant la délivrance de lunettes, notamment en cas de modification importante de la réfraction ou de baisse de la meilleure acuité visuelle corrigée. L’opticien doit alors transmettre à l’ophtalmologiste – directement ou via la personne qui sera reçue en consultation – un compte rendu du contrôle de la réfraction.

Concrètement :
– Vous avez moins de 16 ans  : vous devez consulter un ophtalmologiste
– Vous avez 16 ans ou plus  : retrouvez votre dernière ordonnance. L’original de l’ordonnance prescrite par votre ophtalmologiste reste valable 3 ans pour un renouvellement, sauf mention contraire y figurant. Il est donc nécessaire de la conserver précieusement.

Vos lunettes sont cassées ou perdues ?
Pour les remplacer, il n’est pas nécessaire de retourner chez l’ophtalmologiste. Avec votre dernière ordonnance datant de moins de 3 ans, l’opticien peut délivrer des lunettes équipées de verres correcteurs identiques à ceux cassés ou perdus. Le remboursement de vos lunettes par votre caisse d’assurance maladie se fera dans les conditions habituelles. Contactez votre complémentaire santé pour connaître les conditions de prise en charge.

Où se renseigner ?
Pour le renouvellement de vos lunettes, auprès de votre ophtalmologiste, votre opticien, votre orthoptiste.
Pour votre remboursement, auprès de l’Assurance maladie (site de l’Assurance maladie en ligne : www.ameli.fr) et de votre complémentaire santé.
Les recommandations destinées aux professionnels de santé : « Troubles de la réfraction : délivrance de verres correcteurs par les opticiens dans le cadre d’un renouvellement » sont disponibles sur le site Internet de la HAS : www.has-sante.fr

* L’article 54 de la loi n°2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale et le décret n°2007-553 du 13 avril 2007

Source : HAS

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 avril 2011