24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Comment bien protéger les jeunes enfants du soleil cet été

Lunettes de soleil, protection solaire… Comment bien protéger bébé du soleil cet été ? L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) revient sur les points indispensables pour la santé des jeunes enfants cet été.

Indispensables pour les enfants cet été, dès le plus jeune âge et même par temps couvert, les lunettes de soleil. Gare à la réverbération ! Pourtant, selon les résultats de l’enquête mpedia.fr, seuls 50% d’entre eux protègent leurs yeux avec des lunettes de soleil.

Comment bien protéger les jeunes enfants du soleil cet été

Visuel copyright 24hsante.com

Or une part importante du rayonnement vient de la réverbération, notamment de l’eau et du sable. Les yeux des enfants sont extrêmement fragiles : leur cristallin est perméable aux UVA et ne devient imperméable aux UVA qu’à l’âge adulte.

« Pour les choisir, veiller à prendre une monture adaptée, spécifique pour les petits, avec des verres résistants à la casse, idéalement de catégorie 4 (que l’on trouve préférentiellement chez les opticiens), a minima 3, et portant la norme CE », conseille l’AFPA.

Protection solaire : renouveler l’application après chaque baignade

Même si l’enquête mpedia.fr révèle que 100% des parents protègent la peau de leur enfant, il est important de rappeler que la crème solaire, quelle que soit sa formulation, doit être appliquée avant de partir pour la piscine ou la plage, et être renouvelée régulièrement et notamment après chaque bain même si la crème est résistante à l’eau. Il existe une large gamme de protections solaires spécifiques pour les enfants, parmi lesquelles on retrouve des particularités liées au filtre utilisé.

Filtre chimique, filtre minéral, quelles différences ?

Le filtre chimique, présent dans les crèmes solaires dites « organiques », est constitué de molécules qui absorbent les rayonnements du soleil à la place de la peau. Les petits -­‐ : il n’est efficace que 30 minutes après l’application et peut présenter un impact écologique.

Le filtre minéral, quant à lui, diffracte la lumière et réfléchit les UV à la manière d’une barrière. Les petits + : il est efficace dès l’application, moins allergisant, sa couleur blanche permet de bien voir les parties du corps crémées. Le petit -­‐ : Même si des progrès ont été réalisés sur la texture, le produit reste plus collant et le fait qu’il soit blanc peut présenter un désavantage pour certains parents.

* Enquête mpedia.fr réalisée en ligne auprès de 659 mamans, en mai 2016, afin de mieux connaitre leur expérience sur la « baignade de l’enfant ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 juillet 2016