24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Collectif pour le droit des victimes : vers plus de justice ?

Maître Jehanne Collard annonce la création du Collectif pour le droit des victimes : « Les victimes ont droit à une justice plus performante »

Après les trop nombreuses victimes du terrorisme, celles des scandales sanitaires ou des essais thérapeutiques qui tournent au cauchemar, l’augmentation de morts sur les routes (+ 2,4 %), fait de 2015 une année noire.

« A ces dizaines de milliers de vies dévastées, ces morts, ces blessés que nous n’avons pas su éviter, nous avons maintenant le devoir d’offrir une justice rapide, efficace, équitable » réagit Maître Jehanne Collard, avocat spécialisée dans la défense des victimes.

« La justice française n’est plus à la hauteur de l’attente des victimes. Elle souffre d’un manque chronique de moyens et de magistrats, de procédures focalisées sur les coupables et peu attentives aux attentes des victimes. Le départ de Mme Taubira qui n’a pas fait grand-chose pour remédier à cette situation catastrophique, peut être l’occasion d’un sursaut »

« Les mesures que je propose n’ont rien d’excessif. Elles ne coûtent pas grand-chose et sont de simple bon sens. Il s’agit d’abord de respecter les victimes tout au long de la procédure. Il ne faut plus les laisser dans l’ignorance du déroulement de l’enquête, ne plus oublier de les convoquer en cause d’appel, ne pas les ignorer quand on aménage la peine des coupables ».

« La justice doit aussi être plus rapide car juger le responsable d’un accident trois ans après les faits n’a plus de sens. Et les victimes ne peuvent pas attendre des années avant d’être indemnisées. Si on ne peut pas augmenter d’un coup le budget pourtant misérable de notre justice, au moins fixons des priorités, encadrons mieux les procédures, n’acceptons plus les demandes de renvoi dilatoires »

« Enfin, il faut être plus équitable. Il y a un gros problème avec l’indépendance et l’impartialité des experts qu’il faut enfin régler. Et il faut avancer sur la spécialisation des magistrats qui traitent de l’indemnisation des victimes. Le droit du dommage corporel est un domaine très technique. Or, il ne fait pas partie de la formation initiale des magistrats et les cours de formation continue ne sont dispensés que tous les quatre ans ! ».

« Les mesures que je défends peuvent être consultées sur le site http://collectifvictimes.fr . Elles concernent toutes les victimes. Aussi, je souhaite que le plus grand nombre victimes et d’associations me rejoigne dans ce Collectifs victimes pour nous faire entendre du gouvernement et du nouveau Garde des Sceaux.

Nous avons reçu près de 600 soutiens en moins de quinze jours. Nous en attendons 5000 avant la fin du trimestre. »

Collectif Victimes : http://collectifvictimes.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 février 2016