24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Chirurgie de l’obésité : bonne ou mauvaise idée ?

Impossible de passer une semaine sans lire un nouvel article lié au poids. Entre les campagnes de communication visant à lutter contre le surpoids, les régimes minceurs ventant les mérites de telle ou telle technique magique permettant d’enfiler un bikini taille 38, ou encore les avis de ceux et celles qui ont préféré passer sous le bistouri, la toile regorge d’articles liés à l’obésité.

Et pour cause. L’OMS estime à près de 2 milliards les adultes en situation de surpoids, dont environ 600 millions entreraient dans la catégorie des obèses. Chez les moins de 5 ans, ce sont près de 42 millions d’enfants qui sont déjà en situation de crise.

La médecine a certes fait des progrès. Mais les opérations chirurgicales envisageables en cas d’obésité sont importantes. Si sur le papier un IMC supérieur à 30 convient pour une chirurgie bariatrique, il est nécessaire de prendre le temps de la réflexion avant de se lancer. Ce type d’opération est lourd de conséquences. Les médecins, psychologues et nutritionnistes informent bien leurs patients. Mais la lecture de témoignages de personnes étant concrètement passées par la chirurgie de l’obésité est essentielle.

C’est le cas notamment de Stéphanie qui témoigne sur le site Ma-grande-taille.com. Elle a subit trois différentes chirurgies de l’obésité : un sleeve, un bypass puis un Switch duodénal. Si sa fonte est impressionnante (passant de 258 à 112 kilos !), ses grandes pertes de poids successives n’ont pas été sans conséquence sur son quotidien. Il faut apprendre à vivre avec ce nouveau corps.

Souvent, après la chirurgie de l’obésité, c’est au tour de la chirurgie esthétique d’entrer dans la ronde. Car une perte de poids massive trop rapide entraîne bien souvent un excédent de chair disgracieux. Si nous ne sommes pas tous égaux face aux kilos, notre peau ne l’est pas non plus en terme d’élasticité… Lorsque la peau est trop distendue, la technique de l’abdominoplastie est probablement la plus adaptée. Cette opération de chirurgie esthétique vise à corriger la peau du ventre trop relâchée ou abîmée. Son équivalent existe bien entendu pour la peau des bras, des cuisses, des mollets… Mais là, les prises en charge par la sécurité sociale sont moins fréquentes…

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 février 2015