Troubles de la perception, de l’audition, acouphènes… Le cisplatine, un agent anticancéreux utilisé couramment pour traiter différentes tumeurs, peut provoquer des effets secondaires à court terme. Des scientifiques  du CNRS et de l’Université de Nice viennent, pour la première fois, d’en découvrir le mécanisme. Des résultats qui laissent espérer des pistes potentielles pour améliorer la chimiothérapie des composés à base de cisplatine.

En effet, ce traitement à base de platine et très utilisée dans le traitement de plusieurs cancers chez l’Homme, possède un inconvénient majeur. Certains patients présentent très rapidement, dans la demi-heure voire l’heure qui suit l’injection, des effets secondaires : troubles de la perception, troubles de l’audition, acouphènes et parfois disfonctionnements de l’oreille interne conduisant à des pertes d’équilibre. Des effets neurologiques pénibles qui peuvent amener le patient à interrompre le traitement, même si celui-ci est efficace. Mieux connaître ces effets secondaires à court terme s’avère donc primordial.

Les chercheurs ont découvert que le cisplatine, indépendamment de son action sur l’ADN, est capable de modifier en quelques minutes l’architecture des membranes cellulaires. Or, la membrane cellulaire recèle de nombreuses protéines sensibles à la pression et à l’étirement. Ces senseurs servent notamment à régler le seuil de déclenchement de la douleur dans les fibres nerveuses périphériques, à percevoir les ondes sonores et la « verticalité » dans le système vestibulaire de l’oreille . Poussant leurs investigations, les scientifiques sont parvenus à démontrer que le cisplatine perturbe le fonctionnement de ces capteurs mécanosensibles, ce qui expliquerait la survenue des effets neurologiques. Ils ont identifié et décrit un nouveau mécanisme par lequel cet agent anticancéreux agit. Ce processus pourrait ainsi expliquer la survenue des effets secondaires à court terme du cisplatine.

Ces résultats permettent d’envisager l’optimisation des traitements anticancéreux à base de platine, en les associant à des composés limitant ces effets secondaires à court terme. Les tester chez l’animal est désormais la prochaine étape pour les chercheurs.

Source : CNRS

A Lire également

Un guide pour mieux comprendre la radiothérapie Vie quotidienne, déroulement des séances, effets secondaires... L’Institut National du Cancer vient de publier Comprendre la radiothérapie, un guide d...
Un guide sur les traitements du cancer du foie L’INCa publie un guide destiné aux patients qui présente la prise en charge de la forme la plus fréquente de cancer primitif du foie, le carcinome hép...
Greffe rénale: deux associations dénoncent le refu... Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, Renaloo et la FNAIR (Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux) o...
La morphine, un jour sans effets secondaires ? La morphine est utilisée depuis plusieurs siècles pour soulager les douleurs intenses. Ses propriétés antidouleur sont toutefois accompagnées d’effets...
Cancers du sein : 40% des chimio pourraient être é... 40% des chimiothérapies pourraient être évitées pour les cancers du sein dépistés à un stade précoce sans atteinte ganglionnaire. C’est ce que nous ré...
Maladie de Parkinson: diminuer les effets secondai... Des chercheurs de Bordeaux associant l'Inserm et le CNRS viennent de découvrir qu'il est possible de diminuer les effets secondaires liés au traitemen...
Médicaments : un site internet européen sur les ef... L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de mettre en ligne un site internet d'information sur les effets secondaires des médicaments autorisés d...
L’érection devient moitié moins chère ! Le laboratoire Bayer Schering Pharma a annoncé la baisse de moitié du prix hors taxe de Levitra, son médicament contre les problèmes d’érection. Selon...
Somnifères : mises en garde sur les effets seconda... En France, les médicaments à base de zolpidem (Stilnox et génériques) sont indiqués dans le traitement des troubles sévères du sommeil en cas d’insomn...
Traitements des cancers : la carte interactive des... L’Institut National du Cancer (INCa) et la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins viennent de rendre publique sur le site inter...
Vaccination Grippe A : les recommandations pour le... Les personnes traitées pour un cancer font partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre le virus de la grippe A H1N1 est fortement recom...
Médicaments contre le rhume : attention aux effets... Dans une enquête publiée jeudi, 60 millions de consommateurs dénonce les effets secondaires de certains médicaments anti-rhume. Le magazine a passé au...
Une application iPhone pour les patients sous chim... I-CHEMO DIARY est la première application iPhone qui permet aux patients sous chimiothérapie de suivre facilement l’évolution des effets indésirables ...
Cancers du sein : un nouveau guide sur les traitem... Un nouveau guide réactualisé sur les traitements des cancers du sein vient d'être publié par l’Institut national du cancer et la Ligue nationale contr...
Traitements du cancer de l’endomètre: l’INCa publi... L’INCa, en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, publie un nouveau guide Cancer info sur les traitements du cancer de l’endomètre. Ce ...
Cancer : le nombre de malades traités par chimioth... L’INCa a publié vendredi son rapport qui recense et analyse les évolutions récentes de la pratique de la chimiothérapie des cancers dans les établisse...