24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Carmat va tester l’implantation de son coeur artificiel en France

La société Carmat vient de recevoir le feu vert de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) pour procéder à l’implantation de son coeur artificiel bioprothétique sur quatre patients dans les trois centres hospitaliers retenus en France.

Trois centres français sont formés et prêts à participer à la 1ère phase des essais : l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris, le Centre Chirurgical Marie Lannelongue du Plessis-Robinson et l’hôpital Laënnec-Nord du CHU de Nantes. Les équipes de ces centres vont ainsi pouvoir débuter immédiatement le processus de sélection des patients. L’éligibilité des patients sera évaluée par rapport au profil défini dans le protocole d’étude approuvé par l’ANSM.

La recherche biomédicale approuvée par l’ANSM est une étude de faisabilité portant sur quatre patients. Le succès sera notamment évalué par le taux de survie à 1 mois ou la conduite du patient vers la transplantation s’il est en condition d’éligibilité. La Société n’anticipe pas à ce jour de difficultés majeures dans le recrutement des patients pour cette première étude. « Bien sûr, comme pour tout dispositif médical très innovant, le développement clinique pourra connaître des aléas et guidera les progrès vers la mise sur le marché », souligne la société dans un communiqué.

Je tiens à souligner la grande qualité des échanges avec l’ANSM. Celle-ci a pu prendre la mesure des précautions prises par CARMAT pour promouvoir la sécurité des patients qui bénéficieront de la bioprothèse CARMAT en leur apportant un nouveau souffle de vie. Le mérite en revient à nos équipes d’ingénieurs, de techniciens et de cliniciens qui ont permis de fonder cette prothèse sur des bases scientifiques solides, visant une fonctionnalité et une durabilité exemplaires. Cette étape étant franchie, nous allons nous consacrer entièrement au succès de la phase clinique en France et dans d’autres pays. », commente le Professeur Alain Carpentier, co-fondateur et directeur scientifique de CARMAT.

Source : CARMAT

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 septembre 2013