24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Cancers : prostate et sein toujours à la hausse

L’Institut de veille sanitaire (InVS) publie les chiffres 2010 du cancer, en légère hausse par rapport à 2009. Chez l’homme, en 2010, on estime à 203 100 le nombre de nouveaux diagnostics de cancer en France métropolitaine. Ce chiffre est de 154 600 chez les femmes.

 Cette année encore, avec 71 600 nouveaux cas, le cancer de la prostate reste de loin le cancer le plus fréquent chez l’homme, avant le cancer du poumon (26 900 cas) et le cancer colorectal (21 100 cas). En termes de mortalité, le cancer de la prostate (8 800 décès) se situe après le cancer du poumon (21 100 décès) et le cancer colorectal (9 200 décès).

Avec 52 600 nouveaux cas en 2010, le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme avant le cancer colorectal (18 900 cas) et le cancer du poumon (10 000 cas). Le cancer du sein se situe en tête de la mortalité, avec 11 300 décès en 2010, mais le taux de mortalité diminue en France depuis près de 15 ans. Chez la femme, la situation concernant le cancer du poumon est toujours aussi préoccupante puisque incidence et mortalité sont en constante augmentation (7 700 décès en 2010).

Pour le cancer de la prostate, le scénario d’évolution retenu repose sur une hypothèse de stabilisation de l’évolution de l’incidence de ce cancer entre 2005 et 2010 alors que son augmentation était de 8,5 % par an entre 2000 et 2005. Cette augmentation de l’incidence est liée aux pratiques de dépistage par le dosage du PSA (antigène spécifique de la prostate) et l’hypothèse de stabilisation est issue du fait qu’une grande partie des cancers devrait être à présent diagnostiquée. Des résultats internationaux et des données de l’Assurance maladie confirment cette tendance à la stabilisation. L’hypothèse de stabilisation a également été retenue pour le cancer du sein dans l’éventualité d’un effet de la diminution de la prescription des traitements hormonaux substitutifs de la ménopause.

La publication de ces projections illustre la mise en œuvre des mesures du Plan Cancer 2 relatives à l’observation des cancers et au renforcement des registres existants (couvrant actuellement environ 20 % de la population) sans lesquels il serait impossible de publier de tels résultats en France. La France est le seul pays européen à fournir des estimations nationales pour l’année en cours.

http://www.invs.sante.fr/

Projections de l’incidence et de la mortalité par cancers en France en 2010. Dossier disponible sur le site de l’InVS :
http://www.invs.sante.fr/applications/cancers/projections2010/default.htm

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 mai 2010