24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Cancer du col de l’utérus: une campagne de mobilisation et de dépistage

Le ministère de la Santé et l’Institut national du cancer (INCa) ont lancé aujourd’hui « la première campagne de mobilisation contre le cancer du col de l’utérus », dont plus de 3.000 cas sont diagnostiqués chaque année en France. Objectif : inciter les femmes de 25 à 65 ans à réaliser des frottis de dépistage tous les trois ans et à accroître la couverture vaccinale contre les HPV à l’origine de 70% des cancers du col utérin.

L’Institut National du Cancer lance une campagne de mobilisation en faveur de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus destiné à inciter les femmes de 25 à 65 ans à réaliser des frottis de dépistage tous les trois ans et à accroître la couverture vaccinale contre les HPV.

Le cancer du col de l’utérus provoque près de 1000 décès par an en France. Pourtant, il est possible grâce au dépistage, de détecter des lésions précancéreuses et cancéreuses du col et de pouvoir ainsi mieux soigner, voire prévenir l’apparition d’un cancer. Le dépistage,  recommandé aux femmes âgées de 25 à 65 ans, est majoritairement individuel et repose sur l’initiative du gynécologue, du médecin traitant ou de la sage-femme.

Il existe deux vaccins : le Gardasil® et le Cervarix®, qui protègent contre certains papillomavirus à l’origine de 70% des cancers du col utérin. Il existe désormais Cette vaccination ne se substitue pas au dépistage par frottis mais constitue un moyen complémentaire d’agir face au cancer du col de l’utérus.

Source : INCa

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 juin 2010