Examinez bien votre assiette. C’est là que ça se passe. 320 000 nouveaux cas de cancer recensés chaque année en France: 30 % environ pourraient être évités grâce à de meilleures habitudes alimentaires et un mode de vie plus équilibré.

 Le lien entre le mode d’alimentation et le cancer est aujourd’hui considéré comme une certitude. L’Institut national du cancer (Inca) a publié il y a quelques mois de nouvelles recommandations. Coupables: le surpoids et l’obésité, l’alcool, le sel, les viandes rouges et les charcuteries. Piqûre de rappel: les fruits et légumes préviennent plusieurs cancers digestifs à condition d’être consommés quotidiennement.

Il est donc aujourd’hui communément admis qu’une alimentation diversifiée et équilibrée, privilégiant l’apport de facteurs protecteurs et limitant la consommation de boissons alcoolisées, associée à la pratique d’une activité physique, peut réduire d’environ 30% le nombre de nouveaux cas de cancers, ce qui représente une diminution d’environ 100.000 nouveaux cas par an en France. La nutrition est ainsi, avec la lutte contre le tabac et l’alcool, un domaine où des progrès essentiels peuvent être réalisés.

L’Institut National du cancer a coordonné la réalisation de la brochure « Nutrition et prévention des cancers : des connaissances scientifiques aux recommandations ». S’appuyant sur l’expertise du réseau Nutrition Alimentation Cancer Recherche ( NACRe), cette brochure fait le point des connaissances les plus récentes sur les liens entre nutrition et cancers. Question : Certains fruits et légumes sont-ils meilleurs que d’autres pour la santé ? Pas si évident…

 Il n’y a pas un fruit ou un légume miracle: c’est la combinaison des aliments qui permet d’obtenir une complémentarité susceptible de prévenir les cancers, et bien sûr les maladies cardiovasculaires…

www.e-cancer.fr et www.mangerbouger.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !