24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Café, thé ou chocolat : les polyphénols bons pour votre santé

Le thé, le café, les fruits et légumes, le vin, ou encore le chocolat… Tous ces aliments contiennent des  polyphénols, des substances naturelles d’origine végétale très prometteuses pour la santé et notamment vis-à-vis de nombreuses maladies chroniques. C’est en tout cas ce que révèlent les premiers résultats de l’étude NutriNet-Santé réalisée en ligne sur plus de 130 000 internautes français.

En effet, des études chez l’animal ont permis d’attribuer aux polyphénols des propriétés intéressantes : anti-oxydantes, anti-inflammatoires, anticarcinogènes, mais aussi protectrices du système vasculaire (vasodilatateurs, anti-thrombotiques). Leurs effets protecteurs sur la santé (maladies cardiovasculaires, cancer, vieillissement cérébral) restent encore à démontrer. 

Groupes d’aliments les plus contributeurs de l’apport moyen journalier en polyphénols totaux

Pour la première fois, les chercheurs en nutrition ont donc eu l’opportunité de connaître les apports en polyphénols dans la population française. Parmi les groupes d’aliments qui contribuent le plus à l’apport en polyphénols dans l’alimentation des français figurent le café, le thé, le chocolat, le vin et les fruits (voir tableau) .

Prévenir le risque de maladies chroniques

Au delà de l’impact de l’apport total en polyphénols sur la santé, le type de polyphénols lié à la nature des aliments qui les apportent pourraient jouer un rôle majeur dans la protection ou le risque de maladies chroniques. En effet, outre la richesse en polyphénols et la nature des polyphénols, certains aliments riches en polyphénols sont susceptibles de contenir d’autres constituants pouvant présenter des propriétés bénéfiques (par exemple : les fibres dans les fruits et les légumes) ou au contraire délétères (par exemple : lipides et sucres dans le chocolat, alcool dans le vin).

 Les données scientifiques sur l’impact sur la santé des polyphénols sont actuellement très limitées. Avec un nombre suffisant de volontaires et un suivi sur 5 ans, l’étude NutriNet-Santé permettra de prendre en considération les différents types de polyphénols et leurs origines et d’étudier leurs effets sur la santé. A terme, ces informations contribueront, en complément d’autres études, à définir des apports conseillés, ce qui n’existe pas actuellement.

Source : NutriNet-Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 mai 2010