24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Budget de la sécu 2014 : des économies sur le médicament et l’hôpital

Dans le cadre de son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2014), le gouvernement va demander un « effort » de 577 millions d’euros aux établissement  de santé. Le baisse des prix des médicaments devrait permettre d’économiser près un milliard d’euros.

Le gouvernement vient de présenter les mesures de son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2014) dont l’objectif est de ramener le déficit en dessous de 13 milliards d’euros le pour le régime général et le fonds de solidarité vieillesse. Soit une réduction de 3,4 milliards d’euros par rapport à 2013.

Le taux de progression de l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) sera ramené à 2,4% en 2014. « Cet effort de maîtrise des dépenses est particulièrement important : à titre de comparaison, les dépenses d’assurance maladie ont augmenté en moyenne de 4,2% par an entre 2002 et 2011 », souligne le gouvernement. Cela représente un effort de 2,4 milliards d’euros d’économies.

Pour les soins de ville, les mesures d’économie représenteront un montant d’1,76 milliard d’euros. Elles résulteront d’évolutions du prix des médicaments, à hauteur de 870 millions d’euros (optimisation du prix des génériques, convergences de prix au sein du répertoire, baisses de prix de médicaments sous brevet) ; d’évolutions du prix des dispositif s médicaux, à hauteur de 70 millions d’euros ; d’actions de maîtrise médicalisée des dépenses, visant à une plus juste prescription, à hauteur de 600 millions d’euros ; de mesures de baisse tarifaire pour certains professionnels de santé (biologistes, radiologues) à hauteur de 130 millions d’euros ; de l’effet sur 2014 de mesures engagées en 2013, à hauteur de 90 millions d’euros.

Pour les établissements de santé, les mesures d’économies représenteront 577 millions d’euros. Elles résulteront d’économies sur les produits de santé de la liste en sus, dont l’évolution en 2013 est particulièrement dynamique, à hauteur de 138 millions d’euros (88 millions d’euros pour les médicaments et 50 millions d’euros pour les dispositifs médicaux) et des mesures d’efficience à l’hôpital, notamment par le biais de la politique des achats et du renforcement de la pertinence des prises en charge.

« En 2014 comme en 2013, les mesures d’économie ne comprendront aucune mesure de déremboursement à l’encontre des Français », souligne le gouvernement indiquant que le taux de prise en charge publique des dépenses de santé sera stabilisé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 septembre 2013