Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont annoncé la mise en œuvre d’une réforme visant à renforcer la protection du public et du voisinage des lieux diffusant de la musique et des sons amplifiés.

« La réglementation actuelle destinée à protéger l’audition du public des établissements diffusant régulièrement de la musique amplifiée et à préserver la santé du voisinage s’est révélée, au fil du temps, insuffisamment protectrice (niveaux sonores fixés en 1998 trop élevés tant pour le public que pour le voisinage, lieux ouverts non concernés par la réglementation, insuffisante prise en compte des basses fréquences qui ont modifié l’esthétique musicale depuis les années 2000…) », indiquent les deux ministères dans un communiqué.

Le décret signé ce jour est destiné à combler ces lacunes en permettant l’élargissement du champ d’application de la réglementation aux lieux ouverts tels que les festivals en plein air. S’agissant des lieux clos, le champ s’élargit aux cinémas, salles de meeting etc. qui deviennent concernés au même titre que les salles de concerts, bars et discothèques.

Suivant les recommandations du Haut Conseil de Santé Publique, le décret reconnait l’impact jusqu’ici sous-estimé des basses fréquences sur l’audition, avec l’abaissement des seuils de protection de l’audition à 102 décibels sur 15 minutes au lieu de 105 (3 décibels en moins correspondent à une réduction de moitié de la puissance sonore), l’information du public sur les risques auditifs, la mise à disposition gratuite de protections auditives individuelles, l’aménagement d’espaces ou de périodes de repos auditif.

Le texte prévoit également la réduction supplémentaire des niveaux sonores autorisés pour les spectacles destinés principalement aux jeunes enfants et une meilleure protection des riverains avec la possibilité pour les agents chargés du contrôle de réaliser des constats à l’oreille pour les troubles les plus manifestes et la baisse du plafond sonore pour les riverains éloignés.

Nicolas Hulot précise : « On oublie trop souvent que la pollution sonore et un enjeu majeur de santé publique, elle a des conséquences parfois graves sur notre santé. J’ai mis la question de la santé et de l’environnement au cœur de la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire et c’est dans cette logique que nous intervenons pour renforcer la protection des citoyens ».

Agnès BUZYN ajoute : « Ce décret entend contribuer à une meilleure prévention des troubles auditifs et de la surdité en renforçant la protection de la population et en particulier des jeunes et des enfants face aux risques liés au bruit et aux sons amplifiés ».

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Vacances : 53% des Français plus attentifs à leur ... Alimentation, boisson, soleil, assurance ... Selon un sondage Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, les Français sont majoritairement plus vig...
Maladies neurodégénératives : les membres du G8 ap... Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé et Geneviève Fioraso, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, s...
Les étudiants renoncent trop souvent à se soigner... Une enquête CSA pour EmeVia* montre une augmentation du renoncement aux soins des étudiants, et plus particulièrement une baisse du recours au médecin...
Cancers du sein : leur nombre en forte hausse dans... Selon les dernières statistiques du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la sant...
Bisphénol A : quels sont les risques ? L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de publier les résultats de l’évaluation de...
Myopie, astigmatisme, presbytie… : trois adultes s... Selon une étude, menée par la DREES (*), trois adultes sur quatre présentent des troubles visuels en France. Cette perte d’acuité sensorielle se génér...
Arrêter de fumer : les substituts nicotiniques plu... La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait le point mardi sur les méthodes d’arrêt du tabac efficaces ainsi que sur la cigarette électronique. Le HAS rec...
Des fondations hospitalières pour collecter des fo... Le gouvernement vient de donner le feu vert à la création de fondations hospitalières par les établissements de santé, par la publication d’un décret ...
Tabagisme : 54% des français pour l’augmentation d... Selon le dernier baromètre santé réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, 54% des français se prononcent pour l’augmentation du prix ...
Pour votre santé, prenez un chien ! Selon une étude de l’American Heart Association (AHA), le fait de posséder un chien aurait des effets bénéfique sur la santé et permettrait de réduire...
Le nombre des plus de 60 ans devrait doubler d’ici... Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié à l’occasion de la Journée mondiale des personnes âgées indique que le nombre de person...
Tiers-payant, nutrition, parcours éducatif à l’éco... Généralisation du tiers-payant d’ici 2017, mise en place d'un parcours éducatif en santé à l’école, création d'un numéro d’appel unique à 3 chiffres d...
Troubles du sommeil : près d’1 étudiant sur 2 vict... Selon la dernière enquête santé menée par la SMEREP (1)(2) auprès des étudiants français, près de 50% d’entre eux rencontrent des problèmes de sommeil...
Présidentielle 2012: les candidats invités à expos... Selon un sondage Viavoice pour le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), 79% des Français considèrent la santé comme un thème de campagne prio...
Dépenses de soins : un coût de 2724 euros par Fran... Selon le rapport sur  les Comptes nationaux de la santé, la consommation de soins et biens médicaux (CSBM) a atteint 175,7 milliards d’euros en 2009, ...
L’action de groupe en santé officiellement instaur... Le décret signé par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et publié mardi 27 septembre 2016 au Journal officiel, instaure l...