24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Bronchiolite : tout ce qu’il faut savoir pour limiter les risques

Chaque hiver, près de 30 % des enfants de moins de 2 ans sont affectés par la bronchiolite. Cette infection respiratoire des petites bronches est due à un virus respiratoire très répandu et très contagieux. Cette épidémie saisonnière, potentiellement grave pour les nourrissons, débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l’hiver avec un pic durant le mois de décembre.

La progression de l’épidémie de bronchiolite s’est accélérée ces deux dernières semaines en France métropolitaine, surtout dans le nord de la France. Afin de réduire les risques de transmission de ce virus aux nourrissons, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé rappellent les gestes préventifs aux parents et mettent à leur disposition une brochure d’information.

Des précautions pour limiter la transmission du virus
Le virus se transmet lors des éternuements, de la toux, par les mains et les objets souillés par une personne infectée. Le rhume de l’enfant et de l’adulte peut être à l’origine d’une bronchiolite chez le nourrisson. La bronchiolite débute généralement par un simple rhume et une toux, puis l’enfant est gêné pour respirer et il peut présenter des difficultés pour boire et manger. Les quintes de toux sont très fréquentes et peuvent s’accompagner de sifflements.

En cas de signes de bronchiolite, il faut rapidement contacter votre médecin qui confirmera le diagnostic. Pour éviter la transmission du virus à l’origine de la bronchiolite à votre bébé, vous pouvez adopter des gestes simples et quelques précautions (les parents, les frères et les sœurs, et tout l’entourage proche, etc.) :

• lavez-vous systématiquement les mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes avant de vous occuper d’un bébé,
• si vous avez un rhume ou que vous toussez, portez un masque chirurgical (en vente en pharmacie) pour vous occuper de lui, et demandez le aussi à toutes les personnes qui s’occupent de votre bébé,
• si vous êtes enrhumé ou en période d’épidémie, n’embrassez pas votre enfant sur le visage, ni sur les mains. Ce conseil s’applique également à tout l’entourage (frères, sœurs, etc.),
• aérez sa chambre tous les jours au moins 10 min,
• n’échangez pas dans la famille et l’entourage les biberons, les sucettes, les couverts et verres non nettoyés,
• évitez de rendre visite, avec lui, à des personnes enrhumées ou grippées. Inversement, demander à une personne enrhumée ou grippée de reporter sa visite,
• évitez de l’emmener dans des endroits publics où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées (centres commerciaux, transports en commun…),
• si votre enfant est malade et que vous souhaitez consulter, prévenez votre médecin avant de vous rendre dans sa salle d’attente (il est préférable d’éviter de contaminer d’autres petits enfants).

Une brochure pour savoir ce qu’il faut faire
Pratique et concrète, la brochure « La bronchiolite » explique comment limiter la transmission du virus et que faire quand son enfant est malade. Cette brochure est gratuitement mise à disposition des parents depuis le mois d’octobre chez les pédiatres, médecins généralistes, et également dans les crèches, les maternités, les caisses primaires d’assurance maladie, les caisses d’allocations familiales, les centres de protection maternelle et infantile… 

Pour en savoir plus : Brochure La bronchiolite de l’Inpes

Source : Inpes

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 décembre 2010