24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Bisphénol A : une influence sur les troubles comportementaux des fillettes ?

Une étude menée par l’Ecole de santé publique de l’Université Harvard et publiée dans le journal Pediatrics montre, qu’à l’âge de trois ans, les petites filles exposées in utero au bisphénol A présentent davantage de troubles comportementaux que les autres. 

Plus les taux de bisphénol A étaient élevés dans les urines des mamans pendant leur grossesse, plus les risques de troubles comportementaux des petites filles sont élevés à l’âge de 3 ans, révèle l’étude qui s’appuie sur les données de 244 mères et de leurs enfants dans la région de Cincinnati, Ohio (Nord des Etats-Unis).

En effet, l’étude rapporte que « les concentrations plus importantes de bisphénol A pendant la gestation étaient associées à une conduite plus agressive, anxieuse, hyperactive et dépressive, à une inhibition et à contrôle émotionnel plus faible chez les filles ».  Une tendance qui est plus prononcée pour les filles, « ce qui suggère qu’elles sont plus vulnérables que les garçons à l’exposition au bisphénol A in utero », souligne l’étude.

Ainsi, cette étude semble confirmer de précédentes enquêtes suggérant un lien entre l’exposition au bisphénol A pendant la grossesse et le comportement de l’enfant. Selon les auteurs « Il y a un débat important sur la toxicité de l’exposition à faibles taux au bisphénol A et les résultats présentés ici méritent de nouvelles recherches ».

Après l’interdiction en Europe et au Canada des biberons contenant du bisphénol A, ce composant chimique, considéré comme un perturbateur du système hormonal ou perturbateur endocrinien, sera interdit en France à compter de 2014 dans tous les contenants alimentaires mais dès 2013 s’agissant des produits destinés aux enfants de moins de 3 ans.

Source : L’Express

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 octobre 2011