24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Bisphénol A: l’Afssa s’inquiète « des signaux d’alerte » dans de nouvelles études

Dans un nouvel avis publié vendredi, l’Agence française de sécurité sanitaire décèle « des signaux d’alerte » dans de nouvelles études sur le Bisphenol A (BPA), un produit utilisé pour nombre de contenants alimentaires.  Elle rappelle aux consommateurs qu’une mesure simple de précaution est d’éviter de chauffer à très forte température l’aliment (eau, lait, soupes…) s’ils utilisent des biberons ou des récipients en polycarbonate.

Le bisphénol A (BPA) est utilisé depuis plus de 40 ans, dans de très nombreuses applications dont les matériaux au contact des aliments et de l’eau. Des évaluations de risque menées par les agences sanitaires – en particulier la FDA aux Etats-Unis, l’Efsa en Europe en 2008 – ont conclu, sur la base des données scientifiques disponibles, à l’absence de risque pour le consommateur.

Bien que de nouvelles études scientifiques internationales ont été publiées récemment sur le BPA, l’Afssa a conclu que leur méthodologie ne permet pas de remettre en cause les précédentes évaluations du risque sanitaire. Cependant, des effets subtils, observés en particulier sur le comportement après une exposition in utero et pendant les premiers mois de vie chez de jeunes rats, amènent aujourd’hui l’Agence à poursuivre son travail d’expertise, en lien avec l’Efsa et le réseau international des agences, pour comprendre la signification en terme de santé humaine de ces signaux d’alerte.

Biberons : éviter de chauffer à très forte température

Biberons ©24Hsante.comDans l’attente, l’Afssa rappelle aux consommateurs qu’une mesure simple de précaution est d’éviter de chauffer à très forte température l’aliment (eau, lait, soupes…) s’ils utilisent des biberons ou des récipients en polycarbonate.
  Biberons ©24Hsante.com
Un point d’étape sera organisé d’ici la fin de l’année, largement ouvert à la communauté scientifique et à l’ensemble des parties prenantes, conjointement avec d’autres agences de sécurité sanitaire et, en particulier, avec le BfR (Agence allemande de sécurité sanitaire).

MB – Source : Afssa / Visuel : ©24Hsante.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 février 2010