24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Biodiversité à Porquerolles : la halte migratoire pour les passereaux commentée le 24 avril

Actuellement sur Porquerolles les oiseaux migrateurs sont capturés à des fins scientifiques. Ainsi, comme chaque printemps, depuis 10 ans, des filets d’un kilomètre de long sont installés aux abords des lagunes et de la calanque de l’Oustaou-de-Diou . Mardi 24 avril, 14 heures à la Maison du Parc de Porquerolles, les curieux pourront s’informer sur le pourquoi et le comment du dispositif de capture d’oiseaux migrateurs.

Porquerolles est un des 3 sites français à faire l’objet d’un suivi migratoire de printemps. Les oiseaux, en provenance de l’Afrique du Nord séjournent quelques jours sur l’île de Porquerolles pour reconstituer leur réserve de graisse, avant de poursuivre leur route vers le reste de l’Europe. Pendant deux mois, les équipes vont capturer de 200 à 600 oiseaux chaque semaine. Bénévoles et agents du parc les identifieront, les pèseront, les mesureront, renseigneront la base de données internationales avant de libérer les petits voyageurs.
Depuis 2003, plus de 70 espèces faisant halte sur Porquerolles ont été dénombrées, certaines très communes, d’autres moins telle le gobe mouche à demi-collier. Plus tard, des oiseaux bagués à Porquerolles tels Pouillots véloces qui ne pèsent guerre plus de 7 g, seront revus en Espagne ou encore en Grande-Bretagne par d’autres équipes d’ornithologues. La finalité de ces programmes internationaux de suivi d’oiseaux est de connaître la santé à long terme des populations d’oiseaux, en suivant leur activité.
Les données collectées fourniront des informations de première importance sur l’état de notre environnement puisque les oiseaux sont de bons indicateurs de l’état de l’habitat dans lequel ils vivent. Claude Moyon, président du SCOPS, mandaté par le Muséum de Paris pour cette mission présentera (mardi 24 avril, 14 heures à la Maison du Parc de Porquerolles) le bilan décennal de ces missions conduites par les bénévoles du Scops, en partenariat avec les agents du parc national de Port-Cros.
> plus d’infos sur www.portcrosparcnational.fr

Source : Parc National de Port-Cros

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 avril 2012