24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Bientôt un siège auto pour surveiller l’activité cardiaque du conducteur ?

Le constructeur automobile Ford vient de mettre au point un prototype de siège automobile capable de mesurer l’activité cardiaque d’un conducteur. Objectif : réduire le nombre d’accidents de la route survenant suite à une crise cardiaque.

Comment ça marche ? Le prototype de ce siège fait appel à la technologie de l’ECG (électrocardiographe) conçue pour surveiller les impulsions électriques du cœur et détecter les signes d’irrégularité. Tandis que les appareils d’ECG classiques des cabinets médicaux sont équipés d’électrodes métalliques qui doivent être fixées sur la peau à différents endroits du corps, le siège ECG Ford comporte six capteurs intégrés, capables de détecter l’activité cardiaque du conducteur au travers de ses vêtements.  « Le système sera en mesure de déceler tout problème cardiovasculaire du conducteur, tel qu’une crise cardiaque, et peut aussi être utilisé pour détecter les symptômes d’autres affections tels qu’une pression artérielle élevée ou des déséquilibres électrolytiques » explique le Dr. Achim Lindner, médecin au centre de recherche Ford. « Il profitera ainsi non seulement au conducteur, mais également à tous les autres usagers de la route. »
Ford teste également son prototype de siège pour déterminer comment il pourrait interagir avec d’autres systèmes embarqués afin d’inciter le conducteur en danger à garer son véhicule et à consulter un médecin, voire d’envoyer un message d’alerte aux services d’urgences médicales si besoin. Selon le Dr. Achim Lindner, le téléphone portable pourrait jouer un rôle clé. Ainsi, le téléphone portable du conducteur pour envoyer un message aux centres médicaux, alertant ainsi leur personnel d’une activité cardiaque irrégulière. Le siège pourrait également être relié à la fonction d’aide d’urgence du système SYNC pour informer les équipes de secours de l’activité cardiaque du conducteur avant, pendant et après un accident.

Des implications pouvant aller encore plus loin : Ford étudie également comment relier ce siège aux technologies de sécurité telles que l’alerte de franchissement involontaire de ligne avec dispositif de maintien dans la file, le système de détection des collisions et freinage automatisé et le limiteur de vitesse. De même, le constructeur automobile envisage l’utilisation de ce siège pour effectuer un suivi des patients et permettre l’envoi d’un enregistrement de leur activité cardiaque aux professionnels de santé, réduisant ainsi la nécessité des consultations en milieu hospitalier. « Même s’il ne s’agit encore que d’un projet de recherche, cette technologie pourrait s’avérer une innovation majeure », affirme le Dr. Achim Lindner. « Comme toujours en médecine, plus une affection est décelée à un stade précoce, plus il est facile de la traiter, et cette technologie peut permettre de diagnostiquer des défaillances cardiaques très tôt. »

Lors des premiers tests, le siège avec surveillance cardiaque de Ford a enregistré des données justes dans 98 % du temps de conduite et pour 95 % des conducteurs. Les ingénieurs de la recherche Ford continuent d’étudier comment concevoir des capteurs permettant d’enregistrer des signaux au travers d’un plus grand nombre de matériaux, y compris ceux empêchant toute mesure en raison de leur propre activité électrique.

Source : Ford

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 mai 2011