24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Banques: le tir au but de Cantona

Près de 38.000 internautes se déclarent prêts à retirer leur argent des banques, à l’appel de l’ex-star du football. Les banques froncent les sourcils et la ministre demande à Cantona de “rester à sa place”.

Près de 38.000 adhérents au groupe intitulé «Le 7 décembre, on va tous retirer notre argent des banques» pourraient répondre ce mardi à l’appel de l’ancien footballeur.  Un buzz relayé dans plusieurs pays d’Europe, « comme le Royaume-Uni, où l’ancien footballeur reste une icône – celui que les Anglais surnomment «King Eric» a été élu «joueur du siècle» du club anglais de Manchester United », rappelle ce matin le Figaro.
Sur la page Facebook «Revolution! on 12/07 Let’s go everybody to withdraw our money!» (Révolution! le 7/12 Allons tous ensemble retirer notre argent), ce sont près de 9000 adhérents qui se disent prêts à vider leurs comptes. Aujourd’hui, la vidéo de l’interview d’Eric Cantona, est traduite en 20 langues sur Youtube.

Longtemps restées silencieuses sur le sujet, les banques ont finalement déploré au début du mois, l’initiative de l’ancienne star du ballon rond, certaines comme BNP Paribas la considérant comme «insécuritaire». Quant à la ministre de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde, elle demande à Eric Cantona de rester à sa place.

Vider son compte n’est cependant pas si simple: il faut en effet prévenir son établissement suffisamment à l’avance. Et changer de banque n’est pas non plus faisable en un clic: il faut s’armer de patience. Pour corser le tout, aucune des 40.000 agences que compte l’ensemble du réseau bancaire français n’accepte de délivrer plus de 2.000 euros à un client si celui-ci n’a pas prévenu de sa venue à l’avance, et pour peu que son compte soit crédité de la somme correspondante.

Jouable ? Pas si sûr. Il reste que le footballeur a réussi son coup : mettre les banques -dont le comportement souvent arrogant et imprévoyant n’a échappé à personne, et surtout pas à ceux qui reçoivent des courriers déplaisants pour un découvert de 250 euros- sur le devant de la scène. Leur réaction, d’abord incrédule puis agacée, a montré que Cantona avait marqué un beau tir au but. Même la ministre des Finances Christine Lagarde a du se fendre d’un commentaire un peu « instit’ » pour demander à « Canto » de rester à sa place. Evidemment, une telle inititative, à savoir le retrait de toutes les liquidités d’un ou de plusieurs comptes bancaires, relève de la gageure. La plupart des factures se paient aujourd’hui par prélèvement (EDF, Internet), les salaires sont versés sur des comptes bancaires et les prestations sociales sont virées sur ces mêmes comptes. Pour clôturer son compte, il faut tenir compte de ces faits et même si l’on peut payer certains prestataires par mandat, il faut avoir du temps. Pour finir, quitter sa banque ne peut se faire qu’à la condition de solder ses crédits : et donc de payer les pénalités afférentes. Il n’empêche, Cantona a joué un très beau coup. Et personne ne peut le blâmer.

 Source : http://www.lefigaro.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 décembre 2010