24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Autorisation d’expérimentation de porte-greffes de vigne génétiquement modifiés

Bruno Le Maire, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, a autorisé une expérimentation en plein champ de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Colmar sur des porte-greffes de vigne génétiquement modifiés.

Cet essai concerne des porte-greffes de vigne modifiés pour les rendre résistants à la maladie du court-noué. Le court-noué est une maladie qui touche environ les deux tiers du vignoble français et affecte la production de raisin et la longévité de la vigne. Aucun traitement efficace contre cette maladie n’existe à ce jour. L’essai vise à répondre à plusieurs questions scientifiques concernant l’efficacité du transgène contre le virus du court-noué et les impacts environnementaux des porte-greffes génétiquement modifiés.

Des conditions expérimentales strictes sont prévues pour éviter tout risque de dissémination des transgènes : les porte-greffes ne produisent pas de fleurs et les inflorescences du greffon seront éliminées avant floraison ; une bâche installée dans le sol limitera le développement des racines ; des distances importantes isoleront la parcelle de l’essai des parcelles voisines.

Le site d’expérimentation sera régulièrement contrôlé par la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt afin de s’assurer du respect des prescriptions fixées dans la décision d’autorisation.

Le Ministère de l’Alimentation, de l’agriculture et de la Pêche rappelle : « Les expérimentations au champ sur des plantes génétiquement modifiées sont strictement réglementées. Cette décision a été prise après avis du Haut Conseil des biotechnologies et accord du Ministre chargé de l’Ecologie. Le dossier a également fait l’objet d’une consultation publique du 9 au 30 avril. »

Source : Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 mai 2010