24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Automobile: le gouvernement serre la vis des bonus écolos

Le gouvernement vient de publier au Journal officiel le décret durcissant les conditions d’attribution du bonus écologique pour 2011.

Ainsi, le décret supprime l’aide de 2 000 euros versée pour l’achat d’un véhicule fonctionnant au GPL. Les aides allouées pour l’acquisition de véhicules hybrides seront plus restrictives. De plus, le bonus de 100 euros pour l’achat de voitures émettant entre 116 et 125 grammes de CO2/km va être supprimé. Désormais, pour bénéficier d’un bonus de 400 euros, le véhicule acheté doit émettre de 91 à 110 g. Une prime de 800 euros sera versée pour les voitures émettant de 61 à 90 g. En ce qui concerne les véhicules hybrides, ils doivent émettre moins de 111 g pour donner lieu au versement de 2 000 euros. En revanche, le gouvernement ne touche pas à la prime de 5 000 euros attribuée pour l’achat de véhicules émettant moins de 60 g de CO2/km et qui doit soutenir les voitures électriques.

 La facture de ces incitations fiscales était pour le moins salée: selon les estimations concordantes, l’Etat aurait perdu quelques 500 millions d’euros dans la bataille: seuls les véhicules électriques restent épargnés mais les volumes de vente -pour l’heure symboliques pour les particuliers- ne coûtent pas cher à l’Etat. La prime de 2000 euros versée aux véhicules fonctionnant au GPL (gaz de pétrole liquéfié, très populaire en Italie et en Hollande) est donc supprimée, ce type de carburant n’ayant jamais eu les faveurs des pouvoirs publics comme des particuliers qui lui reprochent toujours sa dangerosité et sa surconsommation. En revanche, côté hybrides, c’est la désillusion: le bonus de 2000 euros sera sans doute réduit de moitié et, dans la foulée, les régions pourraient supprimer la gratuité de la carte grise attribuée à ces véhicules. La fiscalité verte a donc vécu…

Source : http://www.lefigaro.fr

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 décembre 2010