24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Autisme : Journée mondiale de sensibilisation ce vendredi

Ce vendredi 2 avril se déroule la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Son objectif : faire mieux connaître ce trouble mal connu des médecins eux-mêmes ainsi que ses enjeux.

La Journée Mondiale de Sensibilisation à l’autisme débute aujourd’hui. A cette occasion, L’association Léa pour Samy a lancé un campagne d’information « Vaincre l’Autisme » du 25 mars au 7 avril 2010. Son objectif : sensibiliser le grand public au dépistage précoce de cette maladie. L’association a ainsi installé pendant trois jours « un village de l’autisme » à Paris pour informer et récolter des fonds.

En France, on dénombre 500.000 personnes autistes ou apparentées et un enfant autiste sur 150 naissances.  Nadine Morano s’est rendue jeudi dans l’école pilote ABA* de Paria souligné sa volonté d’encourager les « méthodes comportementalistes » une des méthodes traitement de l’autisme. La secrétaire d’Etat à la Famille a promis la création de plus de 300 places en cinq ans dans vingt-deux établissements expérimentaux utilisant des méthodes comportementalistes du même  type, pour tenter de sortir les enfants autistes de leur isolement.

Par ailleurs, deux députés UMP ont déposé jeudi une proposition de loi visant à faire de l’autisme une grande cause nationale en 2011. Cela permettrait, selon le texte présenté par Daniel Fasquelle (Pas-de-Calais) et Jean-François Chossy (Loire), d' »améliorer son dépistage précoce, développer l’accompagnement des enfants autistes et favoriser leur intégration et leur maintien en milieu scolaire ordinaire ».

En effet, les députés rappellent qu’un enfant sur 150, selon la Haute autorité de santé, est atteint d’un trouble appartenant au spectre autistique. Mais le dépistage n’interviendra en moyenne qu’à l’âge de 6 ans, alors que le diagnostic est possible à partir de 2 ans. Ils soulignent aussi qu’il y a « pénurie de structures » offrant à l’enfant « un accompagnement éducatif permettant de stabiliser leur handicap, de les intégrer et de les maintenir en milieu scolaire ordinaire ».

(*)La méthode américaine ABA (Applied behavior analysis, analyse appliquée du comportement) se veut le contrepoint des thérapies classiques basées sur une approche psychiatrique de l’autisme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 avril 2010