24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Attention aux collyres chez les enfants

Dans un point d’information, l’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) appelle à la vigilance lors de l’instillation d’un collyre dans les yeux des enfants. En effet, utilisés par les ophtalmologues, les collyres mydriatiques ou les gouttes pour les yeux servent à dilater la pupille lors d’examens.

Les enfants sont plus sensibles aux effets centraux de l’atropine et de ses dérivés que les adultes. « Il existe donc un risque de toxicité systémique des collyres mydriatiques chez l’enfant. Des cas graves d’effets indésirables, parfois mortels, ont été rapportés chez des enfants ayant reçu des collyres mydriatiques, la survenue de ces effets indésirables graves étant souvent décrite dans le cadre d’une association de collyres mydriatiques », prévient l’Ansm.

L’ANSM rappelle les règles d’utilisation suivantes. Il convient chez le prématuré et le nouveau-né, d’adopter une grande prudence lors de l’administration des collyres mydriatiques, en raison notamment des risques digestifs (distension abdominale, iléus, occlusion) et des risques hémodynamiques ;

– chez tous les enfants, de ne pas dépasser les posologies maximales recommandées dans un intervalle de temps donné (respecter l’espacement recommandé entre  les instillations) ;

– d’appuyer sur l’angle interne de l’œil pendant une minute pour occlure les points lacrymaux et  d’essuyer sur la joue de l’enfant la partie du collyre administré qui s’y écoule : ceci afin d’éviter tout risque d’ingestion, de limiter les effets systémiques, et, chez le prématuré, de prévenir le risque de passage au travers de la peau.

Source : Ansm

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 novembre 2012