Dans un communiqué, les autorités sanitaires françaises recommandent de ne pas consommer une boisson à base de lait de soja de la marque Bonsoy portant les références suivantes :  Bonsoy Soy Milk,  Fournisseur : MARUSAN-AI CO., LTD.

Les lots concernés portent des dates de péremption incluant toutes les dates jusqu’au 03.11.11 (All dates up to and including Best Before 03.11.11) . Numéro de code produit si besoin : APN/EAN/TUN NUMBER : 9312336049037. Elle est conditionnée en Tetra pack rectangulaire cartonné de 1 litre de couleur jaune

Cette mise en garde fait suite au signalement par les autorités australiennes de cas de dysfonctionnements thyroïdiens (dont thyréotoxicose ) liés à la consommation de ce produit, provenant du Japon, qui s’est avéré présenter de très hautes concentrations d’iode.

La boisson a été retirée du marché dans différents pays d’Europe où elle était commercialisée (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Irlande notamment). Selon les informations dont elle dispose à ce jour et les investigations qu’elle a menées, la DGCCRF n’a pas mis en évidence la commercialisation de ce produit en France. Toutefois, il est possible de se procurer le produit sur les sites internet de certains pays européens qui peuvent en assurer la livraison en France.

La boisson à base de lait de soja de la marque Bonsoy est enrichi en “Kombu”, une algue très consommée en Asie et pouvant présenter de très fortes teneurs en iode.

L’iode est nécessaire au fonctionnement de la thyroïde mais son absorption répétée en dose trop importante peut provoquer des dysfonctionnements thyroïdiens, dont la thyréotoxicose. L’apport nutritionnel conseillé en iode est de 150 microgrammes par jour chez l’adulte et 80 microgrammes chez l’enfant. La consommation journalière d’un quart de litre du lait de soja Bonsoy en cause pourrait conduire à une consommation d’iode quotidienne de plus de 6 200 microgrammes au regard des taux
constatés dans ce lait par les autorités australiennes.

La thyréotoxicose peut se caractériser par des tremblements associés à des troubles cardiovasculaires, digestifs, neurologiques et psychiatriques, une fièvre élevée et peut conduire, dans les cas les plus graves, au décès.

Les centres antipoison et de toxicovigilance français (CAPTV) ont été sensibilisés pour détecter tout cas éventuel d’intoxication thyroïdienne en lien avec la consommation de lait de soja.

Si vous ou un de vos proches avez consommé ce produit, contactez immédiatement votre médecin traitant ou pédiatre qui pourra prendre contact avec le Centre antipoison et de toxicovigilance si nécessaire.

Cette information concerne uniquement le lait de soja de la marque Bonsoy.

Source : communiqué Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !