24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Aromathérapie : quelles huiles essentielles utiliser ou non pendant la grossesse ?

Pendant votre grossesse, vous pouvez vous sentir démunie face à la médecine conventionnelle qui ne propose pas toujours de solutions pour soulager les bobos du quotidien. De ce fait, certaines d’entre vous se tournent vers la médecine naturelle et notamment vers l’aromathérapie. Mais attention, les huiles essentielles même si elles sont naturelles présentent des risques à bien connaître. Petit tour d’horizon de ce que l’on peut faire et de ce qu’il ne faut pas faire proposé par Aroma Zone.

Les huiles essentielles Aroma-Zone à proscrire pendant toute la durée de la grossesse
Achillée millefeuile, Acore calamus, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Katrafay, Lantana, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thym à linalol, Thym à thymol , Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, Verge d’or, Zédoaire
> D’autres huiles essentielles non proposées par Aroma-Zone du fait de leur toxicité sont également à proscrire : Armoise, Hysope officinale, Lavande stoechade, Menthe pouliot, Thuya…

Les huiles essentielles pouvant être utilisées à partir du 4ème mois de grossesse
L’utilisation de certaines huiles essentielles est envisageable à partir du quatrième mois de grossesse mais en restant toujours très prudent et uniquement sur avis médical.
Basilic sacré, Basilic tropical, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande aspic ou fine, Lavandin super, Lavandin grosso, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Myrrhe, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, lariccio, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsare, Rhododendron, Rosalina, Rose, Sauge sclarée, Tanaisie annuelle, Verveine, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complet

Pour une utilisation thérapeutique de ces huiles essentielles, il est indispensable de respecter quelques règles :
– L’utilisation des huiles essentielles par voie orale est à proscrire (sauf sur avis médical).
– La voie cutanée reste à privilégier (éviter cependant les massages abdominaux qui sont des zones à proximité du futur bébé).
– La diffusion atmosphérique de certaines huiles est également possible grâce à un diffuseur ou un brumisateur adapté. On peut également verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir ou une pierre que l’on respire de temps en temps (inhalation).
Bien respecter les conseils d’utilisation (dosages/mode d’utilisation approprié) figurant sur la fiche technique de chaque huile essentielle avant usage.

Article proposé par Aroma Zone, le site de l’aromathérapie et de vente en ligne d’huiles essentielles pures et naturelles, huiles végétales et hydrolats BIO…

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 avril 2011