L’équipe du Pr Chabolle, chef du service ORL de l’hôpital Foch de Suresnes, teste pour la 1ère fois en France un nouveau dispositif pour améliorer la situation des personnes souffrant d’apnée du sommeil. Un petit pacemaker placé sous la clavicule vient stimuler le nerf de la langue, pour qu’elle puisse, durant le sommeil, se projeter légèrement en avant au moment de l’inspiration et ainsi empêcher l’apnée.

Le Syndrome d’Apnée obstructive du Sommeil (SAOS) est une maladie respiratoire qui a des conséquences graves sur la santé. Nuit après nuit, le sommeil est perturbé et sa qualité altérée. À chaque apnée, le coeur et le cerveau subissent un stress.

Jusqu’ici les moyens de traiter l’apnée du sommeil étaient : la diminution du poids chez les obèses, le port d’un masque de ventilation nocturne (relié à un compresseur d’air par un tuyau), la mise en place la nuit d’une prothèse dentaire qui avance la mâchoire inférieure et la langue et enfin, la chirurgie.

Une nouvelle technique pour venir en aide aux patients est actuellement testée. Nommée « Inspire Medical System », elle devrait permettre d’éviter les inconvénients de ces méthodes.  Une dizaine de centres américains et européens testent actuellement ce nouveau dispositif. L’hôpital Foch est le premier hôpital en France à participer à ces tests.

Un système ingénieux
Le dispositif comporte un petit pacemaker mis en place sous la clavicule. Son but : stimuler le nerf de la langue, pour qu’elle puisse, durant le sommeil, se projeter légèrement en avant au moment de l’inspiration et ainsi empêcher l’apnée.

Il est relié par des fils conducteurs à deux électrodes : l’une située sous la peau, au niveau du cou, au contact du nerf de la langue ; l’autre implantée au niveau du thorax, entre deux côtes. L’intervention s’effectue sous anesthésie générale.
L’électrode du thorax détecte le début de l’inspiration et adresse un signe au pacemaker, lequel va envoyer une stimulation sur l’électrode touchant le nerf de la langue. À la fin de l’inspiration, la stimulation s’arrête et l’expiration est normale. Avec cette technique mini-invasive, le chirurgien n’intervient pas dans la gorge.

Des résultats encourageants
Les résultats sont très prometteurs : sur plus de 100 patients implantés depuis un an, le taux de succès dépasse 80 %. On peut espérer bénéficier d’une généralisation de ce système d’ici deux à trois ans. Rappelons que ces apnées touchent 3 à 4 % des adultes et que chez les enfants, ce trouble est responsable de 70 % des opérations des amygdales.

Source : Hôpital Foch

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Grasses matinées : l’explication génétique ! Vous êtes sujets aux réveils difficiles ou adeptes des grasses matinées ? L’explication serait génétique... En effet, la BBC rapporte que des chercheu...
Le manque de sommeil ferait manger davantage et pl... Une étude publiée mardi par la revue britannique Nature Communications montre que le manque de sommeil mènerait à manger en plus grande quantité mais ...
Bien dormir pour mieux vivre 14ème journée du sommeil. On passe en moyenne un tiers de notre existence à dormir, autant dire que le sommeil est une fonction vitale autant physiolo...
Apnée du sommeil : rôle de l’orthodontiste et sa p... Bien que sous-diagnostiquée, l'apnée du sommeil chez l'adulte est une pathologie fréquente. Ses conséquences, parfois dramatiques, nécessitent au mini...
Pour un coeur en bonne santé : dormez 7 heures par... Angine de poitrine, crise cardiaque ou encore accident vasculaire cérébral... Selon une étude publiée par des chercheurs américains dans le journal Sl...
« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique p... L’Inpes diffuse le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure...
Smartphones, tablettes : attention au sommeil des ... Une étude américaine pointe du doigt l'impact des tablettes et autres smartphones sur la qualité du sommeil des enfants. En effet, cette étude publ...
Calculez votre Indice Capital Sommeil en 10 questi... Entre insomnies et réveils fatigués, plus d'un tiers des Français souffriraient d'une mauvaise qualité de sommeil. Afin de situer votre qualité de som...
Il prend toute la place dans le lit ! Un jeu pour ... Vous en avez assez : votre compagnon prend toute la place dans le lit. Dans vos bonnes résolutions pour 2010 figure « récupérer ma moitié de matelas »...
Le monde appartient à ceux qui se couchent tôt ! Combien de temps entre le moment où l'on se couche et celui où l'on s'endort véritablement ? On ne s'est jamais « amusés » à compter mais très certain...
Près d’1 étudiant sur 5 dort moins de 6 heures par... Selon l’enquête Santé (1) menée par la SMEREP, 91% des étudiants déclarent dormir moins de 8 heures par nuit, ils sont 18% à y consacrer moins de 6 he...
Résaux sociaux, SMS… : les ados surconnectés... Une étude, publiée par le Réseau Morphée sur  le sommeil des collégiens, montre que le temps passé devant les écrans en soirée, avant le coucher, augm...
Somnolence au volant : plus qu’un simple coup de f... La somnolence au volant peut être un des signes de l'apnée du sommeil. Caractérisée par plusieurs arrêts de la respiration pendant la nuit, l’apnée du...
L’apnée obstructif du sommeil L’apnée est la suspension plus ou moins prolongée de la respiration. Les apnées du sommeil s’observent chez tous les individus sans que cela n’ait obl...
L’infarctus serait responsable d’insom... Une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal et de l’Hôpital du Sacré-Coeur a mis en évidence un processus inflammatoire qui détruit des neuro...
5 conseils pour mieux dormir pour les plus de 20 a... 5  conseils pour mieux dormir quand on a plus vingt ans ! Le point avec l'Institut national du sommeil (Insv) : Réajuster son horloge biologique grâce...