Des animaux marins de type Physalia physalis sont actuellement présents le long de la côte atlantique de la région Aquitaine, particulièrement au large des départements des Landes et des Pyrénées- Atlantiques. Ces animaux, reconnaissables à leur couleur bleutée, sont dotés de filaments très urticants pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres de longueur. Il est ainsi recommandé de ne pas toucher l’animal, même s’il est échoué ou mort.

En cas de contact avec une physalie, il est important de retirer les tentacules qui sont très adhérentes à la peau, sans les écraser, en appliquant de la mousse à raser (ou à défaut du sable sec) sur la lésion et en grattant avec un carton rigide. La lésion doit ensuite être rincée abondamment à l’eau de mer.

Le contact avec ces animaux provoque des lésions cutanées très douloureuses de type brûlure ou urticaire. Des symptômes plus généraux sont possibles : sensation de malaise, perte de connaissance, accélération du rythme cardiaque et de la pression artérielle, vertiges, douleurs abdominales, vomissements.

Lors de l’apparition de ces symptômes, le baigneur doit contacter le poste de secours local ou appeler le SAMU Centre 15. Les postes de secours ainsi que les centres hospitaliers côtiers ont été informés et sensibilisés sur la conduite à tenir et la prise en charge de ces lésions.

Le dispositif mis en place cet été est coordonné par l’ARS Aquitaine, s’appuyant sur l’expertise médicale du Centre Antipoison et de Toxicovigilance du CHU de Bordeaux.  Enfin, une affiche informative à destination du grand public et concernant les envenimations par physalie, par méduse pélagique et par vive, sera disposée au niveau des panneaux d’affichage à l’entrée des plages.
Source : ARS Aquitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !