Après la disparition des ampoules à incandescence de 100 watts, le site CanalEnergie et le producteur d’ampoules basse consommation Lucibel ont pris la température de l’opinion publique. Un sondage, réalisé fin 2009 auprès de 300 personnes, met en « lumière » le fait que 12 % des Français ont stocké des ampoules à incandescence de 100 watts avant leur retrait des linéaires.

 Un phénomène qui risque de se reproduire avec les ampoules de 75 watts, retirées depuis le 31 décembre. Il n’en reste pas moins que l’écrasante majorité (90 %) des personnes interrogées déclarent avoir déjà acheté des ampoules moins énergivores.

Un quart des consommateurs s’interrogent toujours sur le recyclage des ampoules ainsi que sur les différentes qualités d’éclairage, et souhaitent davantage de précisions sur les économies potentielles. Car, pour l’heure, seuls 12 %des Français sont en mesure de donner le bon ordre de grandeur de l’économie réalisée avec une ampoule basse consommation : soit de 60 à 80 euros sur l’ensemble de sa durée de vie.

Qu’en est-il de la barrière du prix d’achat, souvent jugé trop élevé ? Par rapport à la première enquête menée en mai 2009, les Français ne sont plus désormais que 55 % à escompter une baisse du prix (contre 72 %).

 Source : Les Echos et www.canal-energie.com

 Lire également :
Ampoules à incandescence: les 100 watts et 75 watts partent à la retraite
Ampoules LED : mieux que les fluocompactes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !