24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Alzheimer: combien coûte la maladie ?

En France, plus de 850 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. Selon une étude de la Fondation Médéric Alzheimer, le montant des coûts médicaux, paramédicaux et de l’estimation de l’aide informelle apportée aux personnes malades s’élève à près de 19,3 milliards d’euros par an.

Cette étude réalisée à l’occasion de la Journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre prochain, montre que les coûts médicaux et paramédicaux atteignent un montant de 5,3 milliards d’euros/an. Ces coûts correspondent à l’établissement du diagnostic, aux soins des personnes malades à leur domicile, à leur prise en charge en établissements de santé. Ils sont répartis ainsi :

– hospitalisation en médecine et chirurgie : 53 %
– soins paramédicaux libéraux en ville : infirmiers, orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues, masseurs-kinésithérapeutes… : 27 %
Visuel Pixabay CC0 Public Domain / FAQ– médicaments « anti-Alzheimer » : 13 %
– établissement du diagnostic (en libéral et en hospitalier) : 6 %.

« Le poste le plus important est représenté par les hospitalisations, non pas pour la prise en charge directe de la maladie d’Alzheimer (diagnostic, traitement), mais pour ses complications (chûtes, troubles du comportement, malnutrition, dépression…). », souligne la Fondation. « Ainsi, la maladie d’Alzheimer est une maladie coûteuse essentiellement pour les soins nécessités par les complications qu’elle génère, que ce soit en EHPAD, en établissement de santé ou à domicile. », poursuit-elle

L’aide informelle est estimée à 14 milliards d’euros par an, en moyenne. L’aide informelle est l’aide prodiguée par une personne de l’entourage de la personne malade (conjoint(e) le plus souvent) telles que les soins d’hygiène corporelle, l’aide à l’habillage, à la marche, l’aide pour le ménage, la gestion du budget.

Il faudrait ajouter à ces montants les coûts médico-sociaux (accueil de jour, MAIA, ESA, hébergement en EHPAD, APA…) qui sont bien supérieurs aux 9 milliards d’euros estimés en 2004 par l’OPEPS, car de nouveaux dispositifs ont été mis en place suite aux plans Alzheimer. Une étude économique spécifique de ces coûts reste à réaliser.

La Fondation rappelle enfin qu’en France, plus de 850 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer qui reste encore aujourd’hui incurable. Les conséquences de cette maladie sur la personne elle-même comme pour ses proches, sont multiples (familiales, médicales, sociales, économiques, juridiques, éthiques…) et nécessite une prise en charge et un accompagnement global et pluridisciplinaires coordonnés

L’étude complète sera en ligne sur le site de la Fondation dès le 18 septembre

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 septembre 2015