L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante invasive dont le pollen est particulièrement allergisant. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles : rhinite survenant en août-septembre et associant écoulement nasal, conjonctivite, symptômes respiratoires tels que la trachéite, la toux, et parfois urticaire ou eczéma. La ministre de la santé recommande la mise en œuvre de mesures de destruction de l’ambroisie avant sa floraison qui interviendra de fin juillet à octobre.

Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. La fréquence de l’allergie à l’ambroisie est importante : selon la zone, 6 à 12 % de la population exposée est allergique. L’ambroisie est aujourd’hui très présente en Rhône Alpes : une étude [1] menée sur la région pour l’année 2008 a estimé à environ 140000 le nombre de personnes concernées par cette allergie et à plus de 5,6 millions d’Euros les dépenses de prise en charge des malades qui en souffrent (traitements antihistaminiques, arrêts-maladies,…).
Cette plante envahissante colonise peu à peu l’ensemble du territoire national, et des plants d’ambroisie sont désormais observés non seulement dans les régions limitrophes de Rhône-Alpes mais également dans d’autres régions telles que l’Aquitaine, les Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, les Pays-de-la-Loire,…
Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de la plante, les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits, en priorité avant la floraison.

La destruction peut se faire par arrachage, tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminés par l’ambroisie. En dernier recours, la lutte chimique peut être utilisée de façon raisonnée, au moyen de produits homologués et en respectant les modes d’emploi. Pour les petites surfaces, l’arrachage manuel est une technique efficace (le port de gants est recommandé).
L’ambroisie colonise divers types de terrains tels que les sols nus, les jardins, les bords de routes ou de cours d’eau, les zones de cultures agricoles, les terrains vacants ou les chantiers de construction. Sur les terrains non agricoles, la meilleure technique de lutte est la végétalisation des sols qui limite les possibilités pour la plante de se développer.

Chacun est concerné. Les graines d’ambroisie ayant une durée de vie de plusieurs années dans les sols, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées.
Si une action collective n’est pas engagée dès à présent, il sera de plus en plus difficile de lutter contre l’expansion de la plante. Le nombre de personnes allergiques risque d’augmenter, comme cela a été observé dans des pays très infestés où on estime à 25% la proportion de la population qui souffre de diverses pathologies dues à son pollen.

Vous trouverez des informations sur l’ambroisie et les moyens de lutte sur le site internet www.ambroisie.info.

[1] Cf. site Internet de l’Observatoire régional de la santé de Rhône-Alpes : http://www.ors-rhone-alpes.org

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Allergies : alerte aux pollens de bouleau Selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A),  du 16 au 23 avril, "ce sont des quantités importantes de pollens de bouleau qui so...
Découverte d’une molécule impliquée dans l’a... Des chercheurs de l’Inserm à l’Université de Nice ont découvert une molécule (CX3CR1) dont le rôle est déterminant dans le développement de l'asthme. ...
« Ma Vie d’Allergik » : une nouvelle communauté po... On estime qu’entre 10 à 30% de la population adulte mondiale et jusqu’à 40% des enfants sont touchés par au moins une forme d’allergie. Le laboratoire...
Dermatite Atopique Sévère : 100 000 patients adult... Genzyme et l’Association Française de l’Eczéma lancent la 1ère action nationale de sensibilisation sur la Dermatite Atopique Sévère, une "maladie méco...
34% des Français s’estiment allergiques A l’occasion de la 11ème édition de la Journée Française de l’Allergie, l’association Asthme & Allergies et IFOP ont réalisé un sondage* afin de m...
Journée Mondiale de l’Asthme : « Bien vivre ... Le 1er mai, c'est aussi la Journée Mondiale de l'Asthme, sous le thème cette année "Bien vivre pour bien respirer". Pathologie trop souvent négligée, ...
Asthme : un vaccin prometteur à base d’ADN d&rsquo... Dans une étude à paraitre dans la revue Human Gene Therapy, les chercheurs de l’Inserm et du CNRS décrivent un vaccin novateur contre un des allergène...
Allergies : alerte à l’ambroisie en août Le RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) allerte les allergiques à l'ambroisie : "si les pollens de graminées ne gêneront que les plus...
Allergie aux cacahuètes : une désensibilisation bi... Pourra-t-on bientôt désensibiliser les enfants allergiques aux cacahuètes ? Les résultats d'une étude britannique de l'Université de Cambridge relance...
Mon enfant est-il allergique ? Avant de déclarer son enfant « allergique », il existe différents signaux à surveiller : symptômes, facteurs déclencheurs, périodicité… Ces informatio...
Crises d’asthme : forte activité dans cinq r... Selon le Réseau Sentinelles France, cinq foyers d’activité régionale forte ont été notés en Nord-Pas-de-Calais (78 cas pour 100 000 habitants), Limous...
Medikid : la mallette à traitement pour enfants no... Astucieux : pour garantir à vos enfants un suivi optimisé de leurs traitements médicamenteux, la mallette Medikid est de retour en pharmacie. Pensez à...
Allergies: une appli pour suivre les alertes Polle... Alertes Pollens est une application qui permet aux patients allergiques aux pollens de suivre en temps réel les bulletins polliniques. Cette appli...
Les cendres du volcan islandais pourraient poser d... L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué vendredi que les cendres projetées dans l'atmosphère par le volcan en éruption en Islande pourraie...
Asthme : une Journée mondiale pour lutter contre l... La Journée mondiale de l'Asthme se déroule le 5 mai 2015. Son objectif : sensibiliser et d'informer, pour combattre les idées reçues et faire évoluer ...
Allergies : les pollens d’ambroisie, ce n&rs... Selon le dernier bulletin allergo-pollinique du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), les quantités de pollens d'ambroisie sont en di...