L’Agence  du médicament (ANSM) n’a constaté aucun dysfonctionnement sur le site du laboratoire Teva à Sens dans l’Yonne, indique le quotidien Le Monde. C’est en tout cas les conclusions de l’inspection lancée mardi sur le site pour « trouver l’origine » de l’erreur de conditionnement qui a abouti à ce qu’un somnifère remplace, dans son emballage, un diurétique, le Furosémide.

« Les quatre inspecteurs n’ont pas identifié de défaut ni dans l’organisation, ni dans les pratiques, ni dans l’équipement de l’usine », a ajouté l’agence sanitaire notant que « l’enquête se poursuit par ailleurs avec les autorités judiciaires ».

Le laboratoire Teva a également annoncé mardi la suspension temporaire des expéditions de tous les médicaments qui ont été conditionnés sur son site de Sens ». Une mesure de précaution prise « afin d’aider le travail des inspecteurs et en totale coopération avec l’ANSM ».

« Il n’y a toujours aucune indication ou signe qu’un autre produit soit en cause, cette mesure a comme seul objectif de faciliter le travail des inspecteurs », précise le laboratoire dans un communiqué. Teva indique pousuivre « sa collaboration active avec l’ANSM pour obtenir les résultats de l’investigation en cours le plus rapidement possible ».

Source: Le Monde ; ANSM ; Teva

Rendez-vous sur Hellocoton !