24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Acupuncture : des séances aux bienfaits de mieux en mieux remboursés

Les bienfaits de l’acupuncture sur la santé (aussi appelé « acuponcture ») sont reconnus depuis des millénaires. En piquant des aiguilles sur certaines zones de l’épiderme, ce dérivé de la médecine traditionnelle chinoise stimule l’esprit et le corps harmonieusement. Ces points d’acupuncture permettent ainsi de réduire le stress, la fatigue, la morosité et les effets du vieillissement sur l’organisme.

Les origines de l’acupuncture

Historiquement, on retrouve les premières traces de l’acupuncture en Inde et en Asie avec notamment le traité de médecine ayurvédique datant d’environ 5 000 ans. Pour les Chinois, l’acupuncture s’inscrit dans une transmission culturelle très ancienne débutant sous les Zhou entre -1045 et -256 avec l’utilisation d’aiguilles d’os ou de bambou. Il s’agirait des balbutiements des points d’acupuncture, ces instruments ne servant qu’à drainer les abcès de pus.

En Chine, les documents retrouvés par des historiens ont permis d’établir les débuts de la discipline dès le IIe siècle avant notre ère. En -90 avant JC, « Shiji, les mémoires historiques » écrites par Sima Qian évoque un médecin qui implantait des aiguilles sur ses patients. Accusé de mauvais traitements, le Dr Chunyu Yi devra expliquer ses pratiques au cours de deux procès, en -167 et -154.

En Europe, l’acupuncture n’aurait été introduite qu’à partir de 1679 après que Willem Ten Rhyne, médecin hollandais de la Compagnie des Indes, l’aurait découverte pendant un séjour au Japon.

En France, Louis Berlioz aurait été le premier français a utilisé l’acupuncture en 1810, suivi timidement par quelques docteurs comme Laennec, Liubenstein et Cloquet. En revanche, ce n’est qu’à partir de 1927 que l’acupuncture est devenue plus populaire en France, essentiellement grâce aux travaux du sinologue George Soulié de Morant.

Etat des lieux de l’acupuncture en France

Selon la tradition chinoise, les fondements de l’acupuncture tel qu’on l’exerce en France repose sur l’équilibre entre le corps et la vitalité qui conditionne l’état de santé général d’un individu. C’est ce qu’on appelle le « yin et yang ». Or, selon la médecine traditionnelle chinoise, l’énergie circulerait le long de tous les conduits du corps, comme par exemple le sang. Ces derniers – qu’on appelle les « méridiens » – insuffleraient de la vitalité à l’ensemble de l’organisme. Dans cette logique, les points d’acupuncture viennent rééquilibrer le yin et le yang et guérir les maux.

Les médecins acupuncteurs exerçant en France sont clairement recensés par la F.A.FOR.ME.C. (Fédération favorisant la formation médicale continue pour les médecins acupuncteurs français) qui met à disposition des internautes son annuaire des médecins acupuncteurs.

L’Organisation Mondiale pour la Santé a, quant à elle, établit une liste de 43 maladies pouvant être traitées par l’acupuncture :
– les maladies en neurologie : migraines, céphalées, dysfonctionnement de la vessie d’origine neurologique, névralgie faciale, maladie de Ménière, paralysie post traumatique, paralysie faciale, névralgie, névralgie cervico-brachiale, névralgie d’Arnold, névrite périphérique
– les maladies musculaires et osseuses : tendinite du membre supérieur, sciatique, cruralgie, arthrose, douleurs cervicales, dorsales, lombaires, coccygodynien névralgie intercostale, douleur chronique de l’épaule, périarthrite scapulo-humérale, épicondylite, lombalgie
– les maladies en pneumologie : asthme bronchique, trachéite aigue et chronique
– les maladies en gastro-entérologie : constipation, diarrhée, colopathie, atonie gastrique, hoquet, hyperacidité gastrique, ptose du cardia et de l’œsophage, gastrite aigue et chronique, dysenterie aigue et chronique, colite aigue et chronique
– les maladies ORL : grippe, sinusite aigue et chronique, laryngite aigue et chronique, rhinite aigue et chronique, mygdalite aigue et chronique
– les maladies en ophtalomologie : myopie, conjonctivite aigue et chronique
– les maladies en stomatologie : gingivite, douleur après extraction dentaire, odontalgie

Peut-on se faire rembourser une séance d’acuponcture par la Sécu ou sa mutuelle ?

Une séance d’acupuncture coûte en moyenne entre 35 et 70 euros, parfois bien plus en fonction des régions. Pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance Maladie, les soins d’acupuncture doivent impérativement s’intégrer dans un parcours de soins coordonnés. Toutefois, l’Assurance Maladie plafonne le remboursement des soins d’acupuncture : l’aide s’effectue sur la base de 70% du tarif d’une consultation équivalente à celle d’un médecin généraliste. Résultat : si votre consultation chez un acupuncteur n’est pas prescrite par votre médecin traitant, vous ne serez remboursé qu’à hauteur de 30% sur un tarif de base moins élevé. Idem si vous choisissez un acupuncteur non-conventionné.

En revanche, certaines mutuelles de santé incluent plusieurs séances par an ou un forfait global à l’année. C’est le cas par exemple de MAPA Santé qui propose un forfait annuel totalement dédié aux frais de médecine douce par le biais de son offre « Bien-être ou Confort » : jusqu’à 200 euros – en savoir plus sur les remboursements de l’acupuncture. Ce type de complémentaire santé a totalement intégré dans son offre de soins les bienfaits de la médecine douce sur la santé, incluant bien entendu l’acupuncture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 juillet 2016