24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Acouphènes : 16 millions de Français seraient touchés

Selon la nouvelle enquête nationale JNA – IPSOS – Crédit Agricole, près de 16 millions de Français sont touchés par les acouphènes. Des troubles de l’audition, qui se manifestent par des bourdonnements et des sifflements dans la tête et dans l’oreille. Jeunes, adultes, seniors, toutes les tranches d’âge sont concernées.

Cette enquête, réalisée à l’occasion de la 17e Journée Nationale de l’Audition qui se déroule le jeudi 13 mars 2014, montre ainsi qu’un Français sur quatre est touché par les acouphènes.

Jusqu’à ce jour, les chiffres concernant le nombre de personnes atteintes d’acouphènes étaient basés sur une estimation variant de 2 à 2,5 millions, mais les sources n’étaient pas toujours très précises et remontaient à plusieurs années.

Les Acouphènes et l’hyperacousie
Parmi les troubles de l’audition, les acouphènes (bourdonnement et sifflements dans la tête et dans l’oreille) et l’hyperacousie (hypersensibilité aux bruits normalement supportés) sont des symptômes ORL de plus en plus fréquents au sein de la population française.

L’origine de ces troubles de l’audition est multiple : Traumatisme Sensoriel Auditif (lié aux pratiques d’écoute de musique amplifiée ou au bruit au travail) ; usure des mécanismes de l’oreille avec l’âge ; choc émotionnel ; prise de médicaments ototoxiques…

« Vivre avec ces gênes ou troubles en permanence est insupportable et provoque fatigabilité, dégradation de la vie intellectuelle, physique, psychique et sociale. Ces déséquilibres peuvent parfois amener les sujets les plus fragiles ou socialement fragilisés à tomber en dépression. Longtemps considérés comme des maladies mentales, les acouphènes, tout comme l’hypersensibilité au bruit, sont aujourd’hui reconnus comme des pathologies ORL », explique l’association JNA.

Quels traitements ?
Bien qu’il y ait des avancées dans le domaine de la recherche, il n’existe pas encore de traitement pour guérir les acouphènes. Ce qui explique que, selon l’enquête JNA – IPSOS – Crédit Agricole, 53 % des personnes ayant consulté pour leurs acouphènes n’ont reçu ni conseil, ni prescription.

Néanmoins, s’il n’existe aucun moyen de soigner des acouphènes, des solutions d’habituation ont été développées. Elles ont pour but de soulager et de soutenir les personnes qui en sont atteintes : aides auditives, médicaments, accompagnement psychothérapeutique et émotionnel (psychothérapies, sophrologie..).

Selon le Dr. Martine Ohresser, médecin ORL membre du Comité Scientifique de la JNA, l’erreur que font les personnes atteintes d’hyperacousie est de se protéger des bruits qui leurs sont insupportables. C’est une mauvaise solution puisque plus ils vont protéger l’oreille, plus l’oreille va être intolérante à l’environnement sonore. Pour soigner l’hyperacousie, le traitement se fait en rééduquant l’oreille, en faisant porter au patient des générateurs de bruit blanc : un son très stable qui ressemble à un souffle. Après quelques semaines, quelques mois pour les hyperacousies les plus anciennes, l’oreille du patient se réhabitue aux sons normalement supportables.

La prise en charge des acouphènes et de l’hyperacousie fait appel à une équipe pluridisciplinaire avec l’ORL, l’audioprothésiste et parfois les psychologues.

Pour plus d’informations sur les troubles de l’audition et le programme des actions d’information et de prévention, consultez le site internet officiel de la campagne www.journee-audition.org.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 mars 2014