Un accident domestique grave se produit toutes les 3 minutes en France. Selon une enquête GEMA Prévention en association avec l’institut de sondage OpinionWay et l’agence Treize Articles, un Français sur 5 estime qu’aucune pièce de la maison n’est dangereuse. Pourtant chaque jour, ce ne sont pas moins de 2 000 enfants qui se blessent gravement à la maison.

Alors que le logement concentre la majorité des risques, 22% des personnes interrogées pensent qu’aucune des pièces ne représente potentiellement un danger. Si les Français identifient bien la cuisine comme étant l’endroit de la maison le moins sûr (71% la mentionnent dont 59% en premier), ils sous-estiment la dangerosité des autres pièces.

En effet, 39% citent ensuite la salle de bains, 27% le garage, 16% le jardin, 7% le salon et 3% la chambre. Ces chiffres attestent de la méconnaissance des risques réels, puisque 21% des accidents se produisent dans le salon et que la chambre reste un haut lieu de danger, notamment pour l’enfant.

Accidents de la vie courante: ne pas sous-estimer les risques La prévention, d’abord une histoire de maman.

72% des Français affirment que la femme est responsable de la prévention dans le foyer.  La majorité du panel attribue cette responsabilité aux femmes, et plus particulièrement aux mères, à 54% pour l’ensemble des Français et jusqu’à 63% lorsque des enfants sont présents au sein du domicile ; une mission qu’elles assument pleinement, à 77%.

Les mères de famille interrogées confirment qu’elles ont « une volonté de contrôle plus importante ». Pourtant 62% des hommes pensent qu’ils sont prioritairement en charge de la sécurité de la famille.

Seulement 11% des personnes interrogées connaissent le numéro du centre antipoison.

Près d’un Français sur 5 ne connait pas le numéro d’appel des pompiers et un sur 4 ignore comment contacter la police ou le SAMU. Une proportion qui monte à 57% quand l’échantillon est interrogé sur le numéro d’urgence 112 et à près de 90% pour les coordonnées du centre antipoison. Alors même que dans les situations d’urgence, chaque seconde est précieuse et que les conseils prodigués par des professionnels en fonction du type d’accident peuvent éviter des réactions inadaptées.

Dans ce contexte, la connaissance des risques et la sensibilisation aux situations dangereuses sont les moyens les plus efficaces de prévenir les accidents. Les mères de famille interrogées dans l’étude reconnaissent qu’« on entend moins de choses sur les accidents domestiques ». Elles manifestent pourtant un intérêt certain pour les messages de prévention et reconnaissent la nécessité d’une sensibilisation.

Plus d’informations et des conseils sur : https://www.facebook.com/lesmamansassurent

Rendez-vous sur Hellocoton !