24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

97 % des Français favorables aux énergies renouvelables

L’ADEME vient de dévoiler les résultats de son baromètre sur les Français et les énergies renouvelables* : 97% d’entre eux se déclarent favorables au développement des énergies renouvelables, 64% déclarant même être « tout à fait favorables ».

L’édition 2009 démontre également une connaissance accrue des énergies renouvelables : 85% des personnes interrogées citent spontanément au moins une énergie renouvelable, contre seulement 68% en 2005.

Le solaire et l’éolien plébiscités lorsqu’on leur demande de citer spontanément les énergies renouvelables qu’ils connaissent, les Français citent en priorité l’énergie solaire (68%) et l’énergie éolienne (57%) perçues avant tout comme saines et respectueuses de l’environnement. Ce sont celles que les Français veulent voir se développer en priorité, à 68% pour le solaire et 43% pour l’éolien.
Les énergies géothermique et hydraulique sont associées aux énergies renouvelables de façon moins spontanée, avec seulement 31% et 22% des répondants. Quant à la biomasse, elle n’est citée que par 18% des personnes interrogées.

L’équipement de la maison
96% des Français perçoivent au moins une énergie renouvelable comme « productible à domicile », l’énergie solaire totalisant près de 90% des suffrages. La géothermie rassemble quant à elle 51% des personnes interrogées sur cette question.
En 2009, 21% des Français déclarent posséder un équipement permettant d’utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d’énergie : équipements de chauffage au bois, panneaux solaires… 9% des Français déclarent par ailleurs envisager d’acquérir un équipement permettant d’utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d’énergie dans les 12 prochains mois : il s’agirait d’une installation solaire pour 60% d’entre eux.

Faire des économies
Parmi les raisons invoquées pour justifier ce type d’investissements, l’envie de faire des économies arrive en tête (44%), suivie de l’envie d’agir pour protéger l’environnement (18%). En 3ème position (11%), l’augmentation du prix des autres énergies (gaz / fioul / électricité).  Deux freins à l’installation de ce type d’équipements émergent : le coût de l’installation, perçu comme trop élevé (cité par 37% des répondants, en baisse de 2 points par rapport à 2008) et les difficultés techniques perçues liées à l’installation (citées par 36% des répondants, en augmentation de 4 points par rapport à 2008).

L’éco-prêt à taux zéro
L’éco-prêt à taux zéro, lancé seulement 4 mois avant la réalisation de l’enquête, aura sans doute un impact sur les résultats de l’étude en 2010 : En effet, ce dispositif qui permet à tous les particuliers de financer jusqu’à 30 000€ de travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique du logement, permettra sans doute d’observer une diminution des réserves liées au coût de l’installation sur 2010. A ce jour, selon la Fédération bancaire française, plus de 75 000 offres d’éco-prêts à taux zéro ont déjà été distribuées.

* L’étude sur les Français et les Energies Renouvelables a été effectuée pour le compte de l’ADEME par le Cabinet BVA. 1001 enquêtes téléphoniques d’une durée de 16 minutes représentatives de la population française des 18 ans et plus ont ainsi été menées entre le 23 juin et le 9 juillet 2009. Cette même étude avait déjà été réalisée en 2004, 2005 et 2006.

Source : Ademe

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 février 2010