24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

92% des travailleurs français souffrent d’épuisement professionnel

Selon une étude récente*, 9 travailleurs français sur 10 (92 %) déclarent souffrir d’épuisement professionnel dans leur emploi actuel, alors que 19 % d’entre eux disent être en état d’épuisement permanent. Plus de la moitié (52 %) déclarent que leur niveau de stress a augmenté au cours des six derniers mois. 56% des travailleurs français disent avoir connu un accroissement de leur charge de travail depuis le début de l’année 2012, 14 % d’entre eux déclarant qu’elle a beaucoup augmenté. 

« Les difficultés économiques en France et en Europe ont forcé les entreprises à essayer de maintenir les niveaux de productivité d’avant la récession avec des effectifs réduits », explique Frédéric Woldanski, directeur général de CareerBuilder France. « La pression pour faire plus avec moins de ressources a eu un impact sur le moral sur le lieu de travail. Les entreprises risquent d’avoir à subir une rotation importante des travailleurs et de perdre leurs employés les plus performants lorsque l’économie se redressera. »

Tandis que 67 % des travailleurs français se déclarent loyaux envers leur employeur actuel, 30 % se sentent surqualifiés pour leur poste actuel et 35 % se disent prêts à changer de travail au cours des 12 mois à venir.

Que donne la comparaison entre la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ?

Lorsqu’on observe les trois principaux marchés d’Europe, on constate que les travailleurs britanniques sont les plus nombreux à se déclarer surqualifiés pour leur emploi actuel et sont les plus enclins à changer de travail au cours des 12 mois à venir. Les travailleurs français sont les plus susceptibles de se déclarer en état d’épuisement permanent et d’avoir vu leur charge de travail augmenter au cours des six derniers mois. Les travailleurs allemands sont les plus enclins à signaler des niveaux de stress accrus, mais sont également les plus loyaux envers leur employeur actuel.

Travailleurs se sentant en état d’épuisement permanent dans leur emploi actuel — 19 % des Français, 13 % des Britanniques, 9 % des Allemands
Travailleurs faisant état de niveaux de stress accrus depuis janvier — 52 % des Français, 48 % des Britanniques, 53 % des Allemands
Travailleurs signalant une augmentation de leur charge de travail au cours des six derniers mois — 56 % des Français, 51 % des Britanniques, 51 % des Allemands
Travailleurs déclarant se sentir loyaux envers leur employeur actuel — 67 % des Français, 71 % des Britanniques, 86 % des Allemands
Travailleurs se sentant surqualifiés pour l’emploi qu’ils occupent actuellement — 30 % des Français, 41 % des Britanniques, 38 % des Allemands
Travailleurs se déclarant disposés à changer de travail au cours des 12 mois à venir — 35 % des Français, 40 % des Britanniques, 30 % des Allemands

Source : *étude de CareerBuilder; ce sondage mené par Consumer Analysis Limited a impliqué 454 personnes en France, âgées de 18 à 70 ans. selon des entretiens réalisés au cours du mois de juin 2012.

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 juillet 2012