24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

55% des ados estiment qu’être mince est essentiel

Selon une enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé*, 9 adolescents sur 10 s’estiment bien dans leur corps, même si pour 55% des adolescents être mince est essentiel. En effet, 1 adolescent sur 5 se déclare obsédé par son poids (22%) et 1 adolescente sur 3 (22%). 

Le poids semble un souci de préoccupation physique majeur chez les adolescents : 52% des garçons font de la musculation et 27% des filles des régimes.
 
Si 9 adolescents sur 10 s’estiment bien dans leur corps et qu’un adolescent sur 3 se sent très bien dans son corps, les filles sont plus sévères : 69% d’entre elles déclarent aimer leur corps contre 84% des garçons. Une partie des adolescents se sent au complexés (19% et jusqu’à 29% pour les filles), pudiques (25%) ou timides (14%).

Selon l’étude, le rapport entre le bien-être des adolescents et le rapport qu’ils entretiennent avec leurs corps est complémentaire : 93% des adolescents qui vont bien aiment leur corps contre seulement 55% de ceux qui vont mal.

Peu de transformations à leur corps
En général, les adolescents infligent peu de transformations à leur corps. 52% des garçons pratiquent la musculation et 23%, dont 29% de filles, souhaitent perdre du poids.

Si 17% des ados mal dans leur peau se sont déjà scarifiés (contre 6% pour l’ensemble des adolescents), seuls 8% (vs 3%) ont pris des médicaments pour augmenter leurs performances physiques ou intellectuelles et 5% (vs 2%) se sont fait vomir après un repas.

12% ont un piercing dont 19% des filles contre 5% des garçons, et 7% un tatouage (7% des filles, 6% des garçons). Pour les adolescents bien dans leur peau, posséder un piercing ou un tatouage améliore encore leur mieux-être. Les ados de 17-18 ans sont plus nombreux à avoir modifié leur corps : 13% ont un tatouage et 18% un piercing.

Des adultes pessimistes quant à leur vision des adolescents
Selon les adultes, seulement 6 adolescents sur 10 se sentent bien dans leur corps alors qu’ils sont en réalité 9 sur 10 à l’être ; 80% des adultes pensent qu’il est essentiel pour les ados d’être mince (vs 55% des ados) et beau pour réussir dans la vie (85% vs 76% des jeunes), 69% considèrent que les adolescents vouent une obsession à leur poids (vs 22% des ados). « Le surcroît d’attention et d’inquiétude envers les adolescents est d’autant plus exacerbé par la surmédiatisation des faits divers et conduites radicales. Les adultes, à la fois responsables, tuteurs et compagnons de route de leurs enfants, craignent de mal faire ou de passer à côté de quelque chose », souligne David Le Breton anthropologue, sociologue. 

 Sources : Enquête Fondation Pfizer/Ipsos Santé réalisée en regards croisés auprès de 801 adolescents âgés de 15 à 18 ans et de 802 adultes âgés de 25 ans et plus interrogés par internet du 14 octobre au 23 octobre 2014 et constituant des échantillons nationaux représentatifs des populations interrogées selon la méthode des quotas (données INSEE et de l’Éducation Nationale)

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 juin 2015