24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

5 conseils pour préserver l’audition de vos enfants

Selon l’enquête JNA-Ipsos, 20% des jeunes souffriraient de perte auditive. Loin de leurs préoccupations quotidiennes, les ados ont du mal à comprendre les enjeux des troubles de l’audition. A l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition, voici 5 conseils pour les parents pour préserver l’audition de leurs enfants.

En effet, pour 70% des jeunes interrogés au cours de l’enquête JNA-Ipsos 2015 « Risques auditifs : les jeunes font encore la sourde oreille, des clés pour agir », la crainte de perdre l’audition arrive bien loin après celle de perdre la vue. Pourtant la probabilité d’un trouble auditif est aujourd’hui élevée.

Dès le plus jeune âge, leur système auditif est soumis à des

expositions sonores élevées : jeux sonores pour enfants, consoles de jeux, vidéo embarquée, MP3 puis plus tard concerts et discothèques. Une perte auditive est bien souvent irréversible et évolutive. Plus d’infos ici.

5 conseils pour préserver l’audition de vos enfants

1/ Réaliser un bilan régulier du capital auditif de votre enfant. Bien entendre, c’est bien comprendre. Seul un bilan permet d’établir si votre enfant entend bien, même dans le bruit. Cela impacte ses capacités d’apprentissages. 70% des jeunes interrogés sont favorables.

2/ Intégrer la notion de santé auditive dans le suivi santé de son enfant. Avoir une bonne audition et conserver de bonnes capacités de communication contribuent au « Bien Vivre » et au « Bien Vieillir ». La santé auditive est aussi un facteur clé de santé générale. Au même titre que la vision, les dents, le bilan sanguin ou le rappel des vaccins… j’intègre aussi le suivi « audition ».

3/ Intégrer des « temps de pause auditive ». L’accumulation des expositions sonores sur une journée est aussi un agent de détérioration des cellules sensorielles. Il est nécessaire d’offrir un temps de récupération au système auditif par une moindre exposition. L’endormissement et la nuit peuvent constituer ce sas. Plus on expose son système auditif à la pression acoustique et plus il s’use rapidement. Comme le capital soleil, il existe un capital auditif.

4/ Inviter à baisser le son pour garder le plaisir tout au long de sa vie. L’intensité sonore provoque une pression acoustique sur le système auditif. Plus le son est fort, plus la pression est forte. Notre système auditif n’est pas en capacité d’absorber la puissance sonore émis par les matériels actuels. Mieux gérer le son, c’est s’assurer de l’écouter naturellement tout au long de sa vie.

5/ Acheter des protections auditives à son ado. Différents protecteurs contre le bruit existent. Certains sont équipés de filtre permettant de garder de bonnes sensations lors de concerts, de la pratique d’instrument…

Enfin, un enfant en bas âge naît théoriquement avec un capital auditif intégral. Cela lui permet d’avoir une très bonne acuité auditive et d’enregistrer toutes les composantes de son environnement sonore. Il est nécessaire de le préserver au maximum des expositions sonores telles que autoradio, soirées privées, concerts, salles de spectacles. Il peut ainsi acquérir le langage voire même mémoriser plusieurs langues.

>> A l’occasion de cette 18e édition de la campagne Journée Nationale de l’Audition des tests gratuits de l’audition, des ateliers de sensibilisation, des conférences, des concerts pédagogiques sont organisés sur toute la France.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 mars 2015