Selon une étude de l’URPS médecins Île-de-France, les médecins généralistes franciliens passent en moyenne plus de 7 heures au téléphone (7 heures et 8 minutes) avec leurs patients ou avec leurs confrères chaque semaine et 47 % échangent par e-mails avec leurs patients.

Portant sur l’analyse de 3 734 appels reçus et sur une enquête déclarative des appels émis, l’enquête révèle que les médecins généralistes restent directement joignables par les patients et en moyenne ils répondent chaque jour  directement à 15 appels téléphoniques d’une durée moyenne de 2 minutes 12 secondes, qu’ils aient ou non un secrétariat téléphonique.

77 % des appels sont reçus de 9h à 12h et de 14h à 19h. Le pic d’appel se situe entre 9h et 10h (11 % des appels). Les appels les plus longs ont lieu après 19h (plus de 3 minutes)

33 % des appels reçus ont pour motif une demande de conseils ou d’avis sur des résultats d’examens et 45 % des appels sont des demandes de rendez-vous.

48 % leur donnent leur numéro de téléphone portable
Les médecins généralistes franciliens déclarent passer eux-mêmes 9 appels par jour, à leurs patients ou à des confrères, d’une durée moyenne de 5 minutes.

Cette disponibilité des médecins généralistes s’étend aux nouveaux moyens de communication, en direct avec leurs patients, au travers de leur téléphone portable et de leur e-mail : 47 % échangent par e-mails avec leurs patients et 48 % leur donnent leur numéro de téléphone portable.

L’URPS médecins estime que « le revers de cette disponibilité est double » : ce temps passé au téléphone n’est ni reconnu, ni rémunéré et 56 % des médecins généralistes franciliens déclarent se sentir harcelés par le téléphone, qui perturbe leurs consultations. Pour répondre à ce harcèlement, 68 % d’entre eux ont recours à la neutralisation de leur ligne lors d’une consultation difficile ou lorsque les appels sont trop fréquents.

Dans un communiqué, l’URPS médecins recommande aux pouvoirs publics de « reconnaître et valoriser le télé-conseil du médecin généraliste francilien qui représente l’équivalent de 25 consultations par semaine ».

* Enquête URPS médecins Île-de-France menée auprès des médecins généralistes franciliens entre juin et novembre 2010, par questionnaire auto-administré, portant sur l’analyse de 3 734 appels téléphoniques reçus pendant les consultations. Résultats complets de l’enquête.

A Lire également

Médecins généralistes : le tarif de la consultatio... En ce début d’année, la consultation chez le médecin généraliste augmente de 4,5 % et passe donc de 22 à 23 euros. Si vous consultez un généraliste...
Téléphone portable et cancer : une étude française... Selon une étude menée par les chercheurs de l'Institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement (Isped) à Bordeaux, et publiée dans la r...
Un téléphone portable sur six porte des traces de ... Selon une étude menée au Royaume-Uni, un téléphone portable sur six porterait des traces de matières fécales. En cause : la mauvaise hygiène des utili...
Cancer et téléphone portable : pas de risques selo... Une nouvelle étude publiée en ligne vendredi par le British Medical Journal et menée sur 18 ans au Danemark montre que l’usage sur la durée d’un télép...
Le nombre de médecins généralistes poursuit sa bai... Alors que la France n’a jamais compté autant de médecins, (215 539 médecins étaient en activité en 2014), le nombre de médecins généralistes continue ...
Grippe A : une facture de 670 millions d’euros  Le gouvernement a fait les comptes de la campagne de vaccination : la grippe A a coûté près de 670 millions d'euros. Selon les ministères de la S...
Médicaments génériques : 62% des médecins générali... Selon une enquête BVA* réalisée pour le Gemme, association qui réunit 11 industriels du médicament générique, 62% des médecins généralistes se disent ...
Téléphone portable et cancer : l’OMS dit « peut-êt... L’utilisation du portable est-elle cancérogène? « Peut-être », estime pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui plaide pour...
Conséquences d’un trouble alimentaire sur les dent... L’état de nos dents n’est pas seulement conditionné par une bonne hygiène dentaire. Il l’est également par le comportement alimentaire que nous observ...
Des médecins réclament une revalorisation des visi... Le syndicat de médecins généralistes, MG France, a indiqué vendredi qu'il souhaitait une revalorisation du tarif de la visite à domicile de 33 à 56 eu...
Les médecins généralistes voient de plus en plus d... Un an après le lancement du plan Cancer, la Ligue contre le Cancer a mené une enquête auprès de 565 médecins généralistes afin de « connaître leurs co...
Le nombre de médecins généralistes toujours à la b... Au 1er janvier 2014, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom) a recensé en France 276 354 médecins (+1,6 % par rapport à 2013) dont 198760 e...
Cancer et téléphone portable : « pas de risque acc... L'étude Interphone, pilotée par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) et lancée en 2000 dans 13 pays (Allemagne, Australie, Canada...
Téléphone portable et conduite : le débat reprend... Alors que le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, a installé mardi 27 novembre le nouveau CNSR (Conseil national de la sécurité routière), une exper...
Troubles bipolaires : un diagnostic précoce pour r... La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de favoriser le diagnostic précoce de ce trouble, éviter les complications mais également développer les é...
Téléphone portable : 4 Français sur 10 se déclaren... Selon un sondage réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter *, 4 Français sur 10 se déclarent inquiets des risques sur la santé que prés...