Selon une étude IFOP pour Webdentiste et l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire (UFSBD), les Français sont encore 41% à ne pas être allé chez leur dentiste ces 12 derniers mois. Contrairement aux idées reçues, la première raison de ce « rendez-vous manqué » serait le sentiment de « ne pas en avoir eu besoin » (48%), le sentiment de « non-priorité » (33%) avant le coût supposé d’une consultation (33%).

Si 91% des personnes interrogées ont bonne image de leur dentiste, ils sont 59% à le consulter au moins une fois par an (contre 52% en 2009). Néanmoins , ils sont encore 14% à ne pas avoir consulté depuis plus de 2 ans.

Néanmoins, plus d’un Français sur trois (35%) a déjà renoncé à des soins dentaires en raison du coût du traitement : les personnes ayant déjà dû y renoncer pour des raisons financières étant surreprésentées en Île-de-France (46%) et chez les personnes ne bénéficiant pas de couverture complémentaire (46%).

Contrairement aux idées reçues, la première raison de ce « rendez-vous manqué » est le sentiment de « ne pas en avoir eu besoin » (48%), le sentiment de « non-priorité » (33%) avant le coût supposé d’une consultation (33%). Suivent la peur du  dentiste (29%) et le manque de temps (23%).

« Ce suivi régulier pourtant fondamental à la préservation de leur capital dentaire. Cette consultation, intégralement prise en charge pour les 94,7% des Français qui bénéficient d’une couverture complémentaire, permet en effet le dépistage précoce de maladies carieuses et parodontales, puis la réalisation des soins conservateurs nécessaires sans supplément (radiographie, détartrage, soins conservateurs, dévitalisation) », rappelle l’UFSBD.

Selon l’UFSBD, l’étude met en évidence que derrière ce renoncement économique énoncé se cache d’autres raisons. En effet, le manque d’implication et de motivation à débloquer le budget nécessaire aux soins expliquent également ces importants renoncements : 83% des Français pourraient changer d’avis avec une proposition de soins alternatifs, 73% avec de meilleures informations sur le reste à charge, et 63% avec des explications sur les conséquences de la renonciation des soins sur la santé.

La Présidente de l’UFSBD, le Dr. Sophie Dartevelle, estime qu’ « il est plus que jamais nécessaire d’expliquer les conséquences d’une absence de suivi pour la santé », et ajoute « les polémiques et clichés sur le coût de la santé dentaire conduisent à un amalgame entre consultation, soins conservateurs et traitements prothétiques. Cela contribue à dissuader les français de consulter régulièrement, et ainsi mène à une dégradation de la santé bucco-dentaire… qui elle, deviendra onéreuse à soigner ».

 Source : UFSBD

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Baisse de prix pour les pilules de 2ème génération... Depuis le 1er novembre, le prix des pilules dites « de deuxième génération » a baissé de 12 % à 15 %. Objectif : faciliter l'accès aux pilules minidos...
Vieillissement : 78% des Français ont peur de deve... Selon les résultats d'un baromètre santé BVA pour Orange Healthcare et la MNH, 2 Français sur 3 se sentent personnellement concernés par la prise en c...
Faut-il soigner par antibiotiques une angine, une ... Les angines, otites ou rhinopharyngite ne sont pas toujours traitées par antibiotique. Tout dépend si l'angine est d'origine virale ou bactérienne (il...
Un Français sur deux aurait encore peur du dentist... Un Français sur deux aurait encore peur d'aller chez le dentiste selon une étude réalisée par OpinionWay pour Doctolib. Les femmes et les jeunes de 2...
Budget vacances : 1000 € tout compris pour 6 Franç... Selon une récente enquête*, les Français opteraient pour des vacances « pratico-pas-chères »: 4 Français sur 10 partiront 1 semaine ou moins, 6 França...
Environnement et développement durable : où en son... Quel est le niveau de sensibilité environnementale des Français ? Elle est réelle et toujours en augmentation. En Août 2007, juste avant la tenue du G...
71% des Français de plus de 50 ans pratiquent une ... Selon les résultats de l’enquête Ifop/VoltarenActigo® rendue publique à l'occasion de la 1ère journée nationale de la Marche Nordique organisée par la...
Vaccins : plus de 8 Français sur 10 les jugent « u... Une enquête Odoxa réalisée pour la MNH, France Inter et Le Figaro révèle que plus de 8 français sur 10 estiment les vaccins utiles et efficaces et cel...
Généralisation du tiers payant : les Français sont... Selon une enquête BVA/MNH*, les Français sont très partagés sur le projet de généralisation du tiers payant actuellement en débat. En effet, 50% s’...
6 ans, un âge clé aussi pour les dents ! Outre l'entrée en CP, 6 ans c'est aussi un cap pour les dents avec l'apparition de la première molaire définitive chez l'enfant. L'occasion de faire...
Médicaments non remboursés : l’incroyable valse de... L’association « Familles rurales » dévoile une étude qui démontre que le prix des médicaments non remboursables vendus en libre accès varie de façon p...
Dents et hygiène bucco-dentaire à 6 ans : les bons... Mon enfant a 6 ans. Que faire s'il suce encore son pouce ou sa tétine ? Comment vérifier s'il dispose d'une bonne mâchoire ? Quels bons gestes lui app...
Allergies : 38% des Français ont un enfant qui est... Selon les résultats d’une étude Ifop/Fondation Stallergènes, 38% des Français ont un enfant qui souffre d’allergie. Parmi ces enfants allergiques, 28%...
Les jeunes consultent plus fréquemment leur généra... Globalement, plus de huit jeunes sur dix déclarent avoir vu un médecin généraliste au cours des 12 derniers mois.  Cette proportion n’est plus que d’...
Quand les dents de lait ne tombent pas ! Faut-il s’inquiéter quand les dents de lait ne tombent pas ? Normalement, les incisives doivent être sorties vers 7 ou 8 ans. Si les grandes dents de ...
Cigarette : les Français favorables à un renforcem... Selon un sondage IPSOS pour l'Alliance contre le tabac, 95% des Français seraient notamment favorables à l'interdiction de fumer dans les voitures en ...