24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

34% des Français s’estiment allergiques

A l’occasion de la 11ème édition de la Journée Française de l’Allergie, l’association Asthme & Allergies et IFOP ont réalisé un sondage* afin de mieux comprendre la perception de la maladie. Alors que 34% des personnes interrogées se déclarent allergiques, 47% estiment que l’allergie n’est pas considérée comme une vraie maladie.

Les Français les plus jeunes (moins de 35 ans) sont même 44% à se déclarer allergiques, indiquant une prévalence plus forte parmi les nouvelles générations. Pour 61% des malades, leur entourage a même tendance à banaliser la maladie.

L’allergie a longtemps été considérée comme une maladie infantile alors qu’on sait aujourd’hui qu’elle peut survenir à tout âge de la vie. Aujourd’hui encore, seulement 55% des personnes interrogées déclarent qu’elle peut survenir à n’importe quel âge. En 20 ans, le nombre de personnes atteintes d’allergies a doublé. En 2050, 50 % de la population mondiale sera affectée par au moins une maladie allergique selon l’OMS.

Le logo de la 11ème édition de la Journée Française de l’Allergie – association Asthme & Allergies

Pour Christine Rolland, directrice de l’association Asthme & Allergies : « Le 29 décembre 2016, l’allergologie a enfin été reconnue comme une spécialité universitaire par arrêté. Un premier pas encourageant vers une meilleure prise en charge de la maladie. Mais les Français continuent de méconnaître l’allergie et à se résigner alors que des traitements efficaces existent. Il y a pourtant urgence à agir et à mobiliser tous les acteurs face à une pathologie dont la fréquence et la sévérité progressent continuellement depuis 40 ans. »

Des conséquences lourdes sur le quotidien des malades
Être allergique, c’est être touché dans son quotidien.
Pour les personnes allergiques interrogées :
– l’allergie détériore leur qualité de vie (27%)
– l’allergie leur demande d’être vigilant au quotidien sur ce qu’il faut faire ou non (20%)
– l’allergie aggrave leur état de santé (17%)
– l’allergie, c’est du stress en plus (11%)
– l’allergie, c’est de la fatigue en plus (9%)
… et pour 61% des personnes allergiques, leur entourage banalise leur maladie !

Les Français fatalistes face à la maladie
39% des Français (52% des 18-24 ans) pensent qu’ « il faut apprendre à vivre avec l’allergie car cela ne se soigne pas ». « C’est faux ! L’allergologie a fait des progrès considérables et à développé des traitements aux résultats reconnus », indique l’association. Comme pour souligner la difficulté des patients à être diagnostiqués et pris en charge, 52% des Français déclarent que l’allergie n’est pas diagnostiquée suffisamment tôt, au bon moment pour agir. En France, l’errance thérapeutique est en moyenne de 7 ans ! 7 ans pendant lesquels la maladie s’aggrave… avant la consultation d’un spécialiste.

* Sondage IFOP pour la Journée Française de l’Allergie. Février 2017. Echantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l’association (asthme-allergies.org)

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 mars 2017